Rechercher

Eicma 2011 : Peugeot Metropolis Project 400, le trois-roues français !

Le 08/11/2011
Eicma 2011 : Peugeot Metropolis Project 400, le trois-roues français !
Confirmé pour la fin de l'année 2012, le scooter à trois roues de Peugeot est actuellement en phase de finalisation. Voici les premières infos sur cette nouveauté très attendue...
 

Fruit de la collaboration entre Automobiles Peugeot et Peugeot Scooters, Metroplis Project est encore un prototype, sans doute très proche cependant de la version de série. Parmi ses sources d'inspiration, l'automobile évidemment, en particulier avec cette calandre flottante évoquant la Peugeot 508.

Impossible également de ne pas faire le lien avec le nouveau scooter Citystar en ce qui concerne la face avant, et avec le futur Satelis II pour la partie arrière dont les feux à leds sont taillés en boomerang. L'allure est imposante, mais Peugeot revendique pourtant une longueur et un empattement plus courts que ceux du Satelis, gage d'une belle aisance dans le trafic.

Quant à la stabilité, point fort des scooters trois-roues, elle sera à coup sûr au rendez-vous. Un rendez-vous qui va demander encore un peu de patience...

Moteur
Le Metropolis sera dans un premier temps motorisé par un tout nouveau monocylindre Peugeot 400 à injection électronique. Une mécanique dont on sait qu'elle développera 35 chevaux maxi et un couple de 38 Nm.
Malgré son gabarit, Peugeot attribue au Metropolis une vitesse maxi de 150 km/h dans cette configuration.

Confort
Peugeot semble avoir beaucoup travaillé sur la facilité de conduite avec une selle qui ne culmine qu'à 780 mm du sol. Le confort est assuré par un dosseret réglable en profondeur sur 40 mm et par un pare-brise réglable en hauteur sur 130 mm, a priori sans outil et en seulement 5 secondes. Le passager profitera d'un dosseret et de repose-pieds escamotables.

Plus de clef de contact !
Le pilote du Métropolis en prendra le contrôle sans avoir à sortir une seule clef, puisque le véhicule reconnaît le boîtier électronique qu'il suffit de garder dans sa poche. Pour démarrer, il n'y a plus qu'à déverrouiller la direction et à appuyer sur le bouton Start.

Train avant

Peu d'informations sur l'architecture du train avant, si ce n'est qu'il paraît ressembler à celui des Piaggio MP3. Le dossier de presse mentionne en effet " un parallélogramme déformable à double triangulation dont l'architecture permet d'abaisser son centre de gravité et de mieux centrer les masses ". Les éléments de suspension sont réalisés en aluminium injecté sous pression, gage de rigidité et de légèreté. Néanmoins, le train avant Peugeot diffère du système Piaggio dans la mesure où il fait appel à un seul amortisseur : à la manière du Telelever BMW, l'amortissement est ici séparé de la direction. Comme sur le MP3, un système nommé TTS permet de bloquer le balancier avant à l'arrêt et d'autostabiliser le scooter, évitant au pilote de poser le pied au sol. Le Metropolis sera doté d'un frein de parking électrique commandé au guidon.

Plancher plat + grands coffres
Atout important par rapport aux MP3, le Metropolis conserve un vaste plancher plat dont on connaît l'utilité au quotidien. Il reste également fidèle au coffre arrière, style hayon, auquel s'ajoute un espace de rangement sous la selle, les deux accès étant accessibles par pression sur de simples boutons. Le dossier de presse évoque une capacité d'emport de deux casques (intégral + jet), d'une mallette PC ou d'une raquette de tennis. Une boîte à gants avec prise 12 V est aménagée dans la face avant.

Tableau de bord
Encadré par le tachymètre et le compte-tours, l'ordinateur de bord intègre une fonction de surveillance de pression des pneumatiques. La planche de bord est pré-équipée pour fixer facilement un support GPS et le warning est rétro-éclairé lorsqu'il est activé.






Notez Cet Article
0 votes. Cliquez sur une etoile pour voter
Liens recommandés

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles