En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Ce qu'il faut savoir avant de voyager en Europe
Voyager en Europe

Ce qu'il faut savoir avant de voyager en Europe

Pour tous les vacanciers qui s'apprêtent à circuler en Europe cet été, voici un point sur les règles en vigueur au sein des États du Vieux continent.

En matière de sécurité routière, chaque État membre de l’Union Européenne dispose de son propre Code de la route. Ainsi, si l’Irlande et le Royaume-Uni ont fixé le seuil légal d’alcool dans le sang à 0,8g/l, la Croatie et la République Tchèque imposent un taux zéro. Aucune harmonisation non plus au niveau des équipements requis à bord de la voiture : le gilet rétro-réfléchissant et le triangle sont obligatoires en Italie et au Portugal par exemple (et bientôt en France) ; en Belgique, il faut en plus disposer d’un extincteur et d’une trousse de premiers secours, alors qu’aucun équipement n'est imposé aux Pays-Bas.

Un continent, plusieurs réglementations

Pour ce qui est de la vitesse, elle est généralement limitée à 50 km/h en agglomération, tandis qu’elle varie de 110 km/h à 130 km/h sur autoroute. Ainsi, que l’on soit automobiliste, conducteur de deux-roues ou simple piéton, il vaut mieux être bien informé de ces spécificités du Code de la route afin de se déplacer en toute sécurité. C’est pourquoi l’association Prévention Routière met à disposition sur son site Internet www.preventionroutiere.asso.fr (dans la rubrique « Voyager en Europe) des fiches détaillées sur les règles et pratiques de conduite en vigueur dans 16 pays européens : limitations de vitesse, alcoolémie, usage du téléphone portable au volant, port de la ceinture de sécurité, équipements obligatoires…, mais également panneaux routiers inconnus en France ou spécificités comportementales. Ci-dessous, l’exemple de la Grèce.

La Grèce

Sens de circulation : à droite.

Priorité : à droite (sauf signalisation contraire).

Limitations de vitesse pour les véhicules légers sauf signalisation contraire : en agglomération 50 km/h (parfois 30 km/h) - hors agglomération 70 ou 90 km/h selon les indications - voies rapides 110 km/h - autoroute 130 km/h.

Taux d’alcool dans le sang à partir duquel la conduite est interdite : 0,5 g/l.

Usage au volant d’un téléphone tenu en main : interdit

Port de la ceinture de sécurité : obligatoire, à l’avant comme à l’arrière. Les enfants de moins de 1m50 doivent être installés à l’arrière du véhicule dans leur dispositif de retenue.

Port du casque sur les cyclos et les motos : obligatoire.

Obligation de disposer de : un triangle de signalisation, une trousse de 1ers secours et un extincteur.

Obligation d’allumer les feux de croisement le jour pour les véhicules automobiles : non.

Numéros utiles : Police 100 - Samu 166 - Pompiers 199.

Il est interdit de stationner à moins de 5 mètres d'une bouche d'incendie, de 10 mètres d'une intersection, de 12 mètres d'un arrêt de bus et de 20 mètres d'un feu de signalisation.

Dans un souci de réduction de la circulation automobile, l'accès en automobile au centreville d'Athènes est restreint. Toutefois, ces restrictions ne s'appliquent pas aux véhicules de location ainsi qu'aux véhicules étrangers présents pour une courte durée.

En pratique, la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute est souvent utilisée comme une voie de circulation à part entière.

Méfiez-vous, il est commun en Grèce d'être doublé par la droite.

En cas d'infraction commise avec un véhicule de location, les forces de l'ordre prennent généralement contact avec le loueur afin de verbaliser le conducteur.

Le pont de Charilaos Trikoupis qui relie le Péloponnèse à la Grèce continentale, a été inauguré le 12 août 2004. Le passage entre les deux rives, payant, prend désormais 5 minutes, au lieu des 45 minutes nécessaires en ferry.

Source : www.preventionroutiere.asso.fr