En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Pratique : bien préparer sa voiture pour les départs en vacances
Credit Photo - DR
par Alexandre Boillod-Cerneux
Conseils pratiques pour les départs en vacances

Pratique : bien préparer sa voiture pour les départs en vacances

Comme chaque année, des milliers de français comptent sur leur fidèle auto pour les emmener en vacances. Encore faut-il respecter quelques consignes de base pour partir sans tracas dans un véhicule en bon état.

Les pneus, c’est la première chose à vérifier. Ce sont eux qui sont en contact avec la route, et des pneus négligés peuvent conduire à l’accident. Pour commencer, l’usure doit être régulière et ne doit pas être inférieure à 1,6 mm. C’est facile à vérifier puisqu’il y a des témoins crantés dans les rainures du pneu. Ensuite, il faut impérativement vérifier la pression des pneus. Un pneu sous gonflé augmente la consommation, mais ce n’est pas le plus grave. Par effet de pompe (façon pompe à vélo), il va surchauffer et l’on risque l’éclatement avec les conséquences que cela peut avoir. La roue de secours est aussi trop souvent négligée : il serait regrettable de rester en panne sur le bord de la route, parce qu’elle n’est pas gonflée suffisamment.

Le freinage est l’autre élément vital à contrôler, de préférence à faire vérifier par un professionnel, si les freins sont vieux. Niveau de liquide de frein, état d’usure des plaquettes et des disques, équilibre avant/arrière au freinage, tenue de cap de l’auto sur un freinage appuyé, sont autant d’éléments à contrôler pour la sécurité de tous.

L’éclairage est bien sûr vital pour être vu des autres. Il convient de vérifier que toutes les ampoules fonctionnent. Cela paraît bête à dire, mais combien voit-on de « cyclopes » la nuit sur l’autoroute. Non seulement, c’est dangereux, mais c’est aussi passible d’une contravention. N’oubliez qu’une boite d’ampoules de rechange doit être présente dans la voiture. En cas de panne d’un feu et sans ampoule de rechange, l’automobiliste est verbalisable.

Les essuie-glaces sont aussi très importants en cas d’intempérie. Il faut donc les vérifier et les changer si les balais sont usés ou en mauvais état ; c’est la visibilité qui est en jeu. Vérifier son niveau de lave-glace est aussi important. Utiliser plutôt un liquide lave-glace d’été indiqué contre les insectes, il décolle plus facilement les insectes qui viennent s’échouer sur le pare-brise.

Bien entendu, il faut aussi contrôler ses niveaux, opération qui n’est pas difficile à faire, et qui d’ailleurs devrait être faite régulièrement dans l’année. Le niveau d’huile et le niveau de liquide de refroidissement sont vitaux pour la bonne santé du moteur. Il va de soi qu’il faut aussi contrôler les autres liquides (direction assistée, frein, lave-glace).

Enfin, la climatisation est un confort indéniable sur l’autoroute par la chaleur, mais pour qu’elle fonctionne bien, il est conseillé de la faire vérifier par un spécialise (absence de fuite, état de la pression, renouvellement du gaz le cas échéant, …). Il ne faut négliger le filtre d’habitacle. Si l’on roule beaucoup en agglomération, il amasse toute la pollution et risque vitre de rendre la climatisation nauséabonde, sans compter les microbes, …

Enfin pour la sécurité et la loi, vérifiez que vous avez bien tout le nécessaire à bord : cric et outils de première nécessité, gilet jaune, triangle, éthylotest, boite d’ampoules, disque de stationnement à la norme européenne. Sachez qu’une trousse de premier secours pour les « petits bobos » n’est pas superflue.

Pour le confort de tous, prévoyez de l’eau, de quoi protéger les enfants du soleil (pare-soleil à ventouse par exemple), des serviettes éponges si vous avez un intérieur cuir (c’est vite brulant l’été), et quelques choses à manger (barre de céréales par exemple, cela voyage bien et ça calle un peu si l’on est coincé dans les bouchons.