En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Raconte moi ton radar : un site participatif lancé par 40 Millions d'Automobilistes
par Laurent Meillaud
Un site pour parler de radars

Raconte moi ton radar : un site participatif lancé par 40 Millions d'Automobilistes

L'association de défense des conducteurs va lancer à partir du 30 octobre un site Internet où les français pourront parler de leurs expériences par rapport aux radars.

Pour qu'une vitesse soit respectée, elle doit être respectable : c'est avec cette accroche que 40 Millions compte inciter les français à s'exprimer sur un site* participatif dédié. Ils pourront ainsi raconter comment il se sont fait prendre au radar, en joignant une photo de leur PV ou mieux du radar en question, surtout s'il est caché ou situé dans une zone qui privilégie davantage la rentabilité que l'amélioration de la sécurité.

Cet appel devrait susciter de nombreux témoignages.

L'opération a été décidée début septembre. Elle n'a rien à voir avec l'annonce de la progression spectaculaire (+ 14 %) des flashes de radars depuis le début de l'année. Par contre, le site ouvre à la veille de la Toussaint et ce n'est pas un hasard. C'est une période où les français prennent beaucoup la route.

"Il y a tellement de radars qu'on ne peut plus respecter les règles du jeu, dénonce Pierre Chasseray, le Délégué Général de 40 Millions. Même quand on fait très attention, on finit par se farie prendre". Pour l'anecdote, son père qui a été moniteur d'auto-école, a été flashé et le responsable d'association a lui même été pris au piège, bien que roulant au limiteur de vitesse !

"A travers ce site, nous voulons démontrer que 95 % ou plus des excès de vitesse sont des petits excès et que ceux qui se font verbaliser ne sont pas forcément des chauffards, ajoute M. Chasseray. Il faut sortir de la radarothérapie qui conduit les automobilistes à regarder où sont les radars, au lieu de regarder la route et les panneaux".

Précision importante : l'association n'est pas contre les contrôles de vitesse. Elle souhaite que les radars soient placés dans de vraies zones accidentogènes.

40 Millions prévoit de compiler les meilleurs témoignages dans un leaflet de 8 pages, qui sera diffusé à la presse. Des actions sont également engagées auprès des préfectures, si certains radars sont manifestement placés dans le but de piéger avant tout les automobilistes.

*www.racontemoitonradar.com (actif à partir du 30 octobre matin)
TAGS : 40 millions, raconte moi un radar