En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Les nouveaux ''radars-mobiles'' ne seront mis en service que fin avril
Credit Photo - DR
par Bertrand Debeuret
L'entrée en action des nouveaux radars reportée

Les nouveaux ''radars-mobiles'' ne seront mis en service que fin avril

Lancés en fanfare vendredi dernier puis finalement retardés, les 20 ''radars-mobiles'' de nouvelle génération se seront pas opérationnels avant fin avril.

Capables de ''flasher'' sans flash les automobilistes dépassant les voitures de police ou gendarmerie banalisées qui les embarquent, les 20 nouveaux radars-mobiles déployés en France devaient entrer en service le 15 mars dernier. Mais ce déploiement sera finalement progressif et va donc prendre plus de temps que prévu.

Ces nouveaux équipements sont bien homologués et ce, depuis le 18 février dernier, mais la vérification de leur fonctionnement prendrait du retard. Les situations sont toutefois différentes d'une région à l'autre et certaines le testeraient déjà actuellement. Le radar mobile de la préfecture de police de Paris serait ainsi déjà opérationnel, tandis que ceux destinés aux Bouches-du-Rhône auraient bien été livrés, selon la préfecture. Les gendarmes de la Somme seraient également en possession de leur appareil qu'ils testeraient en ce moment, sans toutefois verbaliser les contrevenants.

Ces 20 nouveaux radars sont répartis équitablement entre la gendarmerie et la police nationale, sur 18 départements de l'Hexagone.
TAGS : radar mobile, radars embarqués
Notre sélection