En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Automobile : les chiffres du début d'année en France

Le marché automobile français en baisse de 9,9% par rapport à 2012

Sur les six premiers mois de 2013, les ventes de voitures particulières neuves ont chuté de 9,9% par rapport à la même période l'an passé, pour atteindre 930 320 immatriculations.

Avec près de 130 000 immatriculations en moins comparé aux résultats du premier semestre 2012, le marché automobile français, ce n'est pas une surprise, va mal. Ainsi, les marques hexagonales ont vu leurs ventes baisser de 11,8% (495 707 exemplaires vendus), avec en détail -11,4 % pour Peugeot (150 997 expl.), -17,5 % pour Citroën (124 194 expl.) et -11,6% pour Renault (175 207 expl.). Et le bilan n'est guère meilleur pour les constructeurs étrangers avec des ventes en régression de 10,7%, à hauteur de 434 613 véhicules. La plus grande dégringolade venant du Groupe G.M. (Opel, Chevrolet) avec -25,2 %. Les premiums allemands sont un peu moins impactés avec dans l'ordre -5,9 %, -5,0 % et +0,8 % pour Audi (29 722 expl.), BMW (22 237 expl.) et Mercedes (24 338 expl.). Enfin, trois marques sortent du lot, en progressant par rapport à 2012 : Dacia (+9,1 %), Fiat (+8,7%) et Toyota (+5,1%).