En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Le durcissement du malus a été voté
Credit Photo - DR
par Alexandre Baumet
Le malus écologique durci par les députés

Le durcissement du malus a été voté

Lors de la réunion budgétaire, qui s'est tenue dans la nuit de lundi 21 à mardi 22 octobre, les députés ont adopté le durcissement du malus automobile à partir de l’an prochain.

Afin d'équilibrer le dispositif du bonus-malus toujours fortement déficitaire, le malus va ainsi passer de 100 à 250 euros pour les modèles émettant de 136 à 140 g de CO2 au km, de 300 à 500 euros entre 141 et 145 g/km et de 6 000 à 8 000 euros pour les voitures aux rejets les plus élevés (plus de 201 g de CO2/km). Il frappera désormais également les véhicules rejetant entre 131 et 136 g de CO2, jusqu'alors épargnés.

De son côté, le bonus écologique va être réduit très fortement dès ce 1er novembre. Seuls les véhicules traditionnels émettant entre 60 et 90 grammes de CO2 par kilomètre conserveront une prime de 150 euros, contre 550 euros jusqu'ici. Les modèles rejetant entre 90 et 105 grammes de CO2, qui bénéficiaient d'un bonus de 200 euros en 2013, n'en auront plus.

Les véhicules hybrides et électriques conserveront une prime mais celle-ci sera elle aussi réduite. Les voitures électriques verront ainsi leur bonus descendre de 7.000 à 6.300 euros, les hybrides passeront de 4.000 à 3.300 euros et les hybrides rechargeables à 4.000 euros.