En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Bien remplir un constat
Credit Photo - DR
Nos conseils pour ne rien oublier sur le formulaire

Bien remplir un constat

Bien remplir un constat n'est pas toujours chose facile. Souvent paniqué ou énervé, on oublie certains détails qui ont leur importance. Voici les règles essentielles à ne pas oublier.

Le constat amiable est un document qui permet de constater par écrit toutes les informations nécessaires lors d'un accident. Lorsqu'il est signé par les protagonistes, ce document a valeur de preuve, en cela réside son principal intérêt. Pour déterminer les responsabilités de chacun, seule la première page du constat est prise en compte par les assureurs. Le recto du document se présente comme la partie la plus importante. Il ne faut donc jamais signer le recto en pensant corriger des observations au verso cela serait sans valeur. Il faut donc bien prendre son temps et ne pas remplir le constat à la va vite.

La date et le lieu de l'accident

L'absence de la date et du lieu précis de l'accident peuvent retarder la gestion de votre dossier surtout s'il y a un litige entre les deux protagonistes. Il s'avère primordial de donner avec précision l'endroit exact où a eu lieu le sinistre. Cela peut par exemple, permettre à un L'assureur peut ainsi se faire une opinion en se rendant sur les lieux même de l'accident.

Le ou les blessé(s)

Si une quelconque blessure se faisait ressentir vous devez la signaler sur le constat. Si par ailleurs elle venait à s'aggraver vous pourriez plus facilement établir un lien avec l'accident.

Les dégâts matériels

Pensez à bien doser vos mots, une réponse négative donnée par inadvertance à une question de votre assureur peut vous causer un préjudice. Si vous êtes garanti en dommages, cela vous donne droit au remboursement de vos dommages même si vous n'êtes pas responsable. L'assureur ne vérifiant pas forcément vos garanties penser à vous munir de votre contrat d'assurance lors de l'entretien téléphonique.

La présence de témoin(s)

N'oubliez jamais de prendre les coordonnées des témoins présents et de les mentionner sur le contrat pour éventuellement confirmer votre affirmation.

Les informations à vérifier

Pensez à regarder le permis de conduire du conducteur ainsi que son attestation d'assurance. Il vous sera plus facile de vérifier le nom et l'adresse complète de l'assureur. Regardez aussi que le numéro de contrat figurant sur l'attestation est bien celui reporté sur le constat. Vous évitez par ce simple agissement que l'adversaire donne de faux renseignements qui pourraient ralentir un éventuel recours. Vérifiez également les numéros d'immatriculation des véhicules.

Les chocs et dégâts apparents

Soyez très précis et veillez à ce que tous les dégâts soient bien mentionnés sur le constat afin d'éviter tous litiges avec l'expert et d'obtenir un remboursement complet.

Les circonstances

N'oubliez jamais de bien cocher les cases dans la rubrique circonstances. Les cases numérotées de 1 à 17 sont en effet ceux sur quoi se fit le plus les sociétés d'assurance d'où leur importance. Pensez donc à ne bien cocher que les rubriques se reportant à votre situation et de ne rien oublier pour retranscrire au mieux votre situation au moment du litige. Et souvent l'un des deux conducteurs n'a rien à cocher vu qu'il n'est nullement en tort.

Le croquis de l'accident

En ce qui concerne le croquis, vous devez y porter tout ce qui a pu jouer un rôle quelconque lors de l'accident. Tout doit être pris en compte c'est à dire les obstacles éventuels, les véhicules en stationnement ou en circulation, même s'ils n'ont pas été impliqués. La localisation des véhicules par rapport à l'axe médian de la chaussée est primordiale pour bien déterminer les responsabilités de chacun des conducteurs. L'axe médian est représenté sur le croquis par une ligne en pointillés. Au cas ou l'accident aurait eu lieu en sens inverse, il ne faut pas se contenter de faire un croquis. Il faut bien préciser la situation à l'aide des cases de circonstances.

Les observations

Cette partie du constat permet d'amener comme son nom l'indique d'éventuelles observations supplémentaires susceptibles d'amener certains détails que vous n'avez pu énoncer auparavant dans le constat. Si le fautif de l'accident coche une case ou écrit une observation qui ne correspond pas à la réalité, il est important de noter dans les observations l'éventuelle raison de votre désaccord.

Les signatures des conducteurs

Il est indispensable de ne signer le constat que lorsqu'il a été entièrement complété et que toutes les closes sont en adéquation avec l'accident.

Autodeclics ne peut donc que vous recommander la plus grande prudence, la vigilance étant de rigueur lors d'un constat.