En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Stationnements à Paris : le prix des contraventions pourrait doubler
par Stéphane Sorhaindo
Le PV passerait de 17 à 36 euros d'ici à 2016

Stationnements à Paris : le prix des contraventions pourrait doubler

La mairie de Paris envisagerait de doubler le montant des PV, qui passeraient ainsi de 17 à 36 euros, et du stationnement dans les rues de la ville.

Selon ''Le Parisien'' qui révèle l'information, cette inflation envisagée aurait pour but de "rendre la contravention réellement dissuasive et inciter les automobilistes à s'acquitter de leur ticket de parking". En effet, d'après la mairie, seulement 15% des conducteurs paient leur ticket de stationnement.

A la suite de cette révélation, les réactions n'ont pas manqué, et les représentants de ''40 Millions d'Automobilistes'' et de ''L’Automobile Club Association'' (ACA) ont donné leurs avis concernant cette mesure, jugée comme du racket selon les principales associations d'automobilistes :

"La réalité, c'est que l'Hôtel de Ville cherche à se faire de l'argent sur le dos des automobilistes". déclare Pierre Chasseray, représentant de l'association 40 Millions d'automobilistes.

''La Mairie de Paris devrait plutôt améliorer l’offre globale de stationnement, elle qui a supprimé plus de 25 000 places dans les 10 dernières années. [...] Elle devrait selon nous réfléchir à une solution qui favoriserait la rotation, l’activité économique et la qualité de vie des résidents plutôt que de chercher à faire des bénéfices au détriment des automobilistes. L’augmentation des tarifs ne représente en aucun cas une solution viable et efficace ; elle n’est pour la mairie de Paris qu’une mesure supplémentaire d’ajustement budgétaire.''  s’insurge Simon Midal, le président délégué Paris Île-de-France de l’ACA.

Toujours d'après ''Le Parisien'', cette mesure aurait été prévue pour "faire entrer de l'argent frais dans les caisses. Le mois dernier, Anne Hidalgo a avoué qu'il lui manquait 400 millions d'euros pour boucler le budget de la ville".

Parallèlement à cette mesure, le prix du stationnement augmenterait lui aussi considérablement.
''La mairie de Paris réfléchit à une augmentation d'au moins 50% du tarif horaire du stationnement de rue qui rapporte, si l'on ajoute le stationnement résidentiel, pas moins de 65 millions d'euros par an à la ville", annonce le journal francilien.
D'autre part, il est précisé que "L'automobiliste paye déjà entre 1,20 euro et 3,60 euros de l'heure pour se garer dans les rues".