En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Amortisseurs : ne manquez pas de ressort !
Credit Photo - Bilstein
Nos conseils pour vérifier le bon amortissement de votre véhicule

Amortisseurs : ne manquez pas de ressort !

Mis à part appuyer un coup sec sur une aile et regarder le résultat d'un oeil soi-disant connaisseur, peu de gens savent juger des amortisseurs. Voilà qui devrait vous permettre d'en savoir un peu plus !

D'abord, il y a le ressort. Solidement attaché au châssis et à la roue, le ressort renvoie une détente de force quasi-égale à chaque poussée transmise par la roue. A chaque choc provoqué par un cahot (compression), répond donc un autre choc (détente) créé par la réaction du ressort. C'est pour "calmer" la brutalité de la détente qu'on adjoint un amortisseur. Le rôle de l'amortisseur n'est donc pas d'encaisser le choc (bien qu'il y participe un peu) mais il joue plutôt le rôle d'un frein à la détente.

L'usure

L'usure
Credit Photo - Bilstein

Les ressorts ne s'usent jamais (à la limite, ils cassent) mais les amortisseurs fournissent un gros travail qui finit par les vieillir : le piston s'use sur les bords, l'huile chauffe et devient trop fluide, il y a même, parfois, des fuites d'huile au dehors. Le résultat de cet amortissement en berne est sans appel : la voiture trépide au moindre cahot; dans les virages, elle s'avachit du côté extérieur et se soulève de l'autre ce qui, en cas extrême, entraîne un survirage. Idem en cas de nid de poule où la voiture à tendance à "rebondir". Un test efficace consiste à regarder l'état des pneus : s'il sont localement usés et présentent des méplats, il peut s'agir d'amortisseurs usés ou bien d’un équilibrage défectueux.

Contrôle de la symétrie

Contrôle de la symétrie
Credit Photo - Bilstein

C'est la valeur la plus importante et la différence entre droite et gauche ne doit pas être supérieure à 30%. Contrôler les fixations d'amortisseurs, de la barre stabilisatrice, l'état des ressorts et des rotules.

Contrôle visuel des points suivants

Contrôle visuel des points suivants
Credit Photo - Bilstein

- Les ressorts : ils peuvent être cassés (rare) ou, plus simplement, fatigués et tassés. C'est le signe d'un très fort kilométrage.

- Les fixations : elles peuvent être cassées, tordues ou tellement rouillées que cela pourrait entraîner une rupture.