En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Quand les diesel font la diète+2
Credit Photo - DR
LANCER LE DIAPORAMA
par Julien Dell
Guide d’achat : des berlines sans appétit

Quand les diesel font la diète

Malgré leurs généreuses dimensions et leurs facultés à transporter cinq passagers dans un grand confort, les berlines familiales diesel de notre dossier sont ce qu’il se fait de mieux sur le segment en matière de sobriété !

Audi A4 TDI e

Audi A4 TDI e +2
Credit Photo - DR
Disponible à partir du mois de juin, la nouvelle Audi A4 TDIe accueille le 2.0 TDI 136 chevaux. Sous cette étiquette verte symbolisée par un petit "e", la berline adopte diverses améliorations lui permettant de diminuer ses niveaux de consommation et d'émissions de CO2. Elle reçoit ainsi un système Stop&Start couplé et un alternateur optimisée pour récupérer de l'énergie au freinage. Elle bénéficie également d'une aérdoynamique retravaillée avec des dessous carénés, un châssis abaissé de 20 mm et une grille de radiateur partiellement obturée. La boîte manuelle à six rapports se distingue de son côté par un rapport de pont allongé de 5 %. Enfin, l'A4 2.0 TDI e est chaussée de pneumatiques 205/60 R 16 à faible résistance au roulement. Cette optimisation générale permet à l'Audi A4 TDI e de revendiquer les meilleurs niveaux de son segment. La consommation moyenne s'établit à 4,6 l/100 km et les émissions à 119 g/km de CO2, lui assurant un bonus de 700 euros. Une première sur le segment, et ce, sans effets néfastes sur les performances de l'allemande. Avec 215 km/h en pointe et un 0 à 100 km/h abattu en 9,5 s, la berline conserve son dynamisme.

Skoda Octavia II phase 2 1.9 TDI 105

Skoda Octavia II phase 2 1.9 TDI 105 +2
Credit Photo - Autodeclics
Forte d’un coffre de 560 litres (malgré la présence d’une vraie roue de secours de série) et d’un bel espace aux places arrière, la Skoda Octavia II phase 2 est tout bonnement la plus accueillante des familiales du marché. Une qualité qui s’accompagne de la présence d’un moteur des moins gourmands. Il s’agit d’un bloc diesel bien connu chez Volkswagen, le 1.9 TDI 105 ch. Equipé d’une boîte manuelle à 5 rapports, au maniement très agréable, il réussit aisément à déplacer les 1 310 kg de l’auto. Cependant, et même si Skoda a réalisé de vrais progrès quant à l’insonorisation de l’Octavia, les vibrations et les claquements à froid de ce mazout restent d’actualité. Des inconvénients auxquels il sera néanmoins possible de remédier rapidement, grâce à l’arrivée de diesel à rampe commune, durant l’été 2009. En attendant, le 1.9 TDI 105 à injecteurs pompe ne consomme que 4,9l/100 km en moyenne, et ses rejets de CO2 sont annoncés à 130 g/km. C’est l’un des meilleurs rapports énergétiques du segment, et cela lui autorise un bonus écologique de 200 euros.

Opel Insignia ecoFLEX

Opel Insignia ecoFLEX +2
Credit Photo - DR
D'ordinaire, les modèles "verts" des constructeurs disposent de petites motorisations. Eh bien ce n'est pas le cas de l’Opel Insignia ecoFLEX qui reçoit un diesel 2.0 DCTi de 160 ch. Celui-ci profite de 350 Nm de couple, voire de 380 Nm durant quinze secondes grâce à son overboost. Pourtant, malgré cela, la berline allemande revendique une consommation moyenne de 5,2 l/100 km contre 5,8 l/100 km sur la version classique, pour 136 g/km de CO2. Pour y parvenir, L'Insignia ecoFLEX est chaussée de pneus Michelin HP Primacy et sa transmission affiche un 6ème rapport rallongé. Elle repose également sur un châssis abaissé de 10 mm. Enfin, notez que quelques points aérodynamiques ont été retravaillés avec une lèvre de spoiler avant flexible ou des entrées d’air partiellement obturées. Au final, cela lui permet de se situer dans la zone neutre du bonus/malus écologique.

Volkswagen Passat TDI Bluemotion 1.9 TDI

Volkswagen Passat TDI Bluemotion 1.9 TDI+2
Credit Photo - DR
A première vue pourtant, la Passat Bluemotion ressemble à toutes les Passat. La calandre et les soubassements ont pourtant été modifiés afin d’offrir un meilleur rendement aérodynamique (coefficient de pénétration dans l’air amélioré de 12%). Des éléments de la grille d’aération ont ainsi été enfermés dans l’habillage de la calandre. La caisse a été abaissée de 15 mm à l’avant et de 8 mm à l’arrière. Enfin les jantes de 16 pouces sont pourvues de pneus Conti Premium Contact 205/55 à faible résistance au roulement (ils nécessitent 0,4 bars de plus au gonflage). Le tout visant bien sûr à réduire la consommation de carburant.
Côté moteur, Volkswagen a opté pour le plus petit diesel de la gamme, qui n’est autre que le déjà très économique 1.9 TDI 105 ch. Doté pour l’occasion d’un filtre à particules de série, il ne consomme plus que 5,1 l/100 km, soit un demi litre de moins que sur une Passat ordinaire (une Peugeot 407 1.6 HDi 110 consomme 5,5l/100 km), grâce notamment à l’abaissement du régime du ralenti de 830 à 730 tr/mn. Ses rejets de CO2 sont également en baisse puisqu’ils passent de 151 g/km à 136 g/km. Enfin sachez qu’à son volant, un conducteur réalisant 15 000 km dans l’année (ce qui est peu avec une Passat) ne devra faire le plein qu’à 11 reprises, soit moins d’une fois par mois !

Renault Laguna 1.5 dCi 110 ch eco2

Renault Laguna 1.5 dCi 110 ch eco2+2
Credit Photo - DR
La Laguna a la primeur d’une nouvelle version 110 ch du 1.5 dCi qui tombe à pic pour les entreprises, avec ses rejets de CO2 de 130 g/km correspondant à une tranche encore avantageuse de la TVS. Une qualité que Renault balise dorénavant avec son label Eco2. Avec sa faible puissance et son couple limité à 240 Nm, on pouvait craindre le pire. Mais cette petite cylindrée remplit finalement sa tâche sans trop de peine. Naturellement, c’est à bas régime que ce 4 cylindres à rampe commune éprouve le plus de difficultés, mais tout rentre dans l’ordre au-delà de 1 700 tr/min. L’agrément est alors suffisant et s’accompagne d’un silence de fonctionnement remarquable. Et qu’importent les changements de rapport fréquents qu’impose l’étagement court de la boîte à 6 rapports, l’onctuosité de la commande rend les manipulations agréables. On tire plus encore de satisfactions de l’appétit de moineau de cette mécanique qui ne réclame en moyenne que 4,9l/100 km. Du coup, au même titre que la Skoda Octavia, la Renault Laguna 1.5 dCi 110 ch eco2 est éligible au bonus écologique de 200 euros.
Albums Photos