En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La Prévention Routière lance le concours des Écharpes d'Or
Concours des Écharpes d'Or 2009

La Prévention Routière lance le concours des Écharpes d'Or

La Prévention Routière lance l'édition 2009 du concours des Écharpes d'Or, qui vise à récompenser les villes les mieux équipées pour le partage des espaces de circulation entre les différents usagers de la route.

Un concours vieux de 19 ans

Pour améliorer les relations entre les automobilistes, les piétons et les cyclistes, la Sécurité Routière organise depuis 19 ans le concours des Écharpes d'Or. Celui-ci s'accompagne d'une ''réflexion sur un partage plus équitable de l'espace public'', au profit des circulations "douces" comme les transports en commun ou les pistes cyclables. Toutes les collectivités locales sont invitées à participer à la compétition selon plusieurs axes : l’aménagement des infrastructures, l’éducation, la sensibilisation et l’incitation au respect du code de la route. Les dossiers devront être retournés avant le 30 avril 2009 et les prix seront décernés au cours du dernier trimestre.

Sensibilisation sur tous les fronts

Dans le détail, les collectivités locales peuvent orienter leurs actions dans divers domaines :

- Les aménagements de voirie et d’infrastructure de nature à réduire l’insécurité routière et à apporter des réponses concrètes à des situations dangereuses (traversées d’agglomération, modération de la vitesse, amélioration du stationnement...).

- Les actions en faveur de la sécurité routière menées dans le cadre des plans de déplacements urbains pourront également être prises en compte.

- L’éducation routière des enfants ou des jeunes, menée dans le cadre scolaire ou extra-scolaire en partenariat avec les enseignants, les parents d’élèves, les animateurs de centres de loisirs (actions de sensibilisation des enfants, dotation des écoles en matériel pédagogique, travaux d’enfants pour améliorer la sécurité, mise en place d’un plan de déplacement domicile-école).

- La sensibilisation du public, qu’il s’agisse d’une opération ponctuelle comme "une semaine de sécurité", d’un programme annuel de sensibilisation sur les grands thèmes de sécurité (alcool, vitesse, enfants en voiture...), d’une campagne de communication ou d’une action mise en place avec l’aide des forces de l'ordre.

Un prix pour la sécurité des enfants

Afin d’offrir leur chance à toutes les collectivités locales, quels que soient leur taille et leurs moyens financiers, six catégories sont ouvertes au concours : communes ou groupements de communes de moins de 1 000 habitants, communes ou groupements de communes de 1 000 à 5 000 habitants, communes ou groupements de communes de 5 000 à 10 000 habitants, communes ou groupements de communes de 10 000 à 50 000 habitants, communes ou groupements de communes de plus de 50 000 habitants, Conseils généraux ou régionaux. Par ailleurs, une nouvelle catégorie s'est ouverte en 2009, le Prix spécial ''L'enfant dans la ville'', qui récompense ''les actions permettant aux enfants de se déplacer plus facilement et plus en sécurité.''