En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
La voiture moyenne française passe la marche arrière
Credit Photo - DR
par Julien Dell
La voiture moyenne des français

La voiture moyenne française passe la marche arrière

Pour la première fois depuis 1953, la voiture moyenne des français a vu ses principales côtes diminuer par rapport à l’année précédente.

Cela faisait plus de 50 ans que l’automobile n’avait cessé de croître. Toujours plus grande, toujours plus lourde, toujours plus puissante, rien ne semblait pouvoir l’arrêter. Pourtant 2008 en aura finalement eu raison à grands coups de flambée des prix du pétrole, de crise économique et de prise de conscience environnementale.

Même les prix ont baissé

Même les prix ont baissé
Credit Photo - DR
A en croire l’enquête annuelle menée par l’hebdomadaire L’Argus de l’automobile, sur la base des 120 modèles les plus vendus dans l’hexagone, la voiture moyenne française a subi un recul de toute ses données fondamentales. Elle aurait ainsi perdu 2 cm en longueur (4,15 m) entre 2007 et 2008, 40 kg en poids total (1 253 kg), 58 cm³ en cylindrée (1 576 cm³) et 5 ch en puissance (100 ch). Mais ce n’est pas tout, le millésime 2008 restera également dans les annales comme un grand cru en matière de consommation, avec une baisse moyenne de 0,2l/100 km (5,3l/100 km) et une diminution importante des émissions de CO2 de 145 à 135 g/km. Enfin, malgré la crise qui touche notamment le secteur automobile, le prix moyen des voitures en France est passé de 20 018 à 18 962 euros… soit une valeur proche de celle de 2004 ! Des changements qui seraient, outre l’augmentation du prix du pétrole et la crise économique, en grande partie dus à la mise en place de l’Ecotaxe. L’aide proposée par l’Etat pour limiter les rejets de CO2 a eu, d’un côté, pour répercussion d’obliger les constructeurs à revoir à la baisse la consommation de leurs voitures, et de l’autre de favoriser l’achat de petites voitures peu polluantes.