En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Bonus-malus : le barème 2010 plus sévère que prévu
Credit Photo - DR
Bonus-malus 2010

Bonus-malus : le barème 2010 plus sévère que prévu

Pour soulager les finances publiques, le montant du bonus-malus écologique sera fortement revu à la baisse cette année. Et le nouveau barème, qui vient d'être officialisé, est plus sévère que prévu. Ce coup dur pour le consommateur s'ajoute au montant de la prime à la casse abaissé à 700 euros depuis le 1er janvier, et qui passera à 500 euros le 1er juillet prochain.

En 2009, le marché automobile Français a progressé de 10,7% avec un total de 2 268 730 voitures particulières neuves immatriculées, soit sa meilleure performance depuis 1990 (2 309 130 voitures neuves immatriculées). L'effet conjugué de la prime à la casse et du bonus écologique a surtout permis aux petites voitures, mini-citadines et citadines, d'enregistrer d'excellents résultats, pour ainsi représenter 57 % des véhicules immatriculés.

Cette nouvelle année s'annonce moins réjouissante pour plusieurs raisons. Primo, on ne change pas régulièrement de voiture. Secundo, les aides diverses ont et vont diminuer. C'est le cas de la prime à la casse mais aussi du bonus écologique dont le nouveau barème vient d'être officialisé. Si ce ce montant reste inchangé à 1 000 euros pour la tranche comprise entre 61 et 95 g/ km de CO2, et à 5 000 euros pour les véhicules émettant moins de 61 g/km de CO2 (soit aucun modèle vendu en France...), tous les autres seuils de subvention sont revus à la baisse.

Ainsi la zone neutre concerne désormais les véhicules émettant entre 126 et 130 g/km de CO2 (contre 200 euros de bonus en 2009). Les montants diminuent de manière suivante pour les autres tranches : 100 euros pour les véhicules émettant entre 121 et 125 g (contre 200 euros en 2009), 100 euros pour les véhicules émettant entre 116 et 120 g (contre 700 euros en 2009), 500 euros pour les véhicules émettant entre 101 et 115 g (contre 700 euros en 2009) et 500 euros pour les véhicules émettant entre 96 et 100 g (contre 1000 euros en 2009). Si les montants baissent, on note aussi l'arrivée de nouvelles tranches.

De nombreux véhicules vont donc changer de tranche et perdre ou voir diminué leur bonus.

La grille du malus évolue également et se positionne désormais comme suit : 200 euros entre 156 et 160 grammes de CO²/km, 750 euros entre 161 et 195 grammes de CO²/km, 1 600 euros entre 196 et 245 grammes de CO²/km et 2 600 euros au delà de 246 grammes de CO²/km.


Le barème 2010, en clair :

Le bonus

- 0 euro (contre 200 euros en 2009) pour les véhicules émettant entre 126 et 130 grammes de CO²/km,
- 100 euros (contre 200 euros en 2009) pour les véhicules émettant entre 121 et 125 grammes de CO²/km,
- 100 euros (contre 700 euros en 2009) pour les véhicules émettant entre 116 et 120 grammes de CO²/km,
- 500 euros (contre 700 euros en 2009) pour les véhicules émettant entre 101 et 115 grammes de CO²/km,
- 500 euros (contre 1000 euros en 2009) pour les véhicules émettant entre 96 et 100 grammes de CO²/km.
- Entre 61 et 95 grammes de CO²/km, ce montant reste inchangé à 1 000 euros tandis qu’en deçà de 61 grammes, ce montant est également inchangé à 5 000 euros.

Le malus

- 200 euros entre 156 et 160 grammes de CO²/km,
- 750 euros entre 161 et 195 grammes de CO²/km,
- 1 600 euros entre 196 et 245 grammes de CO²/km,
- 2 600 euros au delà de 246 grammes de CO²/km.
TAGS : écologie, écopastille, bonus, malus
Notre sélection