En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Départ en vacances : bien préparer son trajet
Credit Photo - DR
Les clés d'un voyage tranquille

Départ en vacances : bien préparer son trajet

L’heure des vacances a sonné, mais avant de profiter de la plage et des belles soirées d’été, il faut se rendre sur place. La Sécurité routière livre de précieux conseils pour un voyage minutieusement organisé.

Avant de prendre la route, il est conseillé de préparer son itinéraire en repérant le parcours sur une carte et/ou régler précisément son GPS. Le jour du départ, il faut si possible privilégier les heures creuses. Afin d’éviter les embouteillages et les fameux chassés croisés, pourquoi ne pas partir un jour avant et couper le trajet en deux ? Mais avant de prendre la route, quelques vérifications doivent être faîtes : niveaux des différents liquides (lave-glace, refroidissement, frein), pression des pneus, éclairage, et s'assurer de la présence des gilets et triangle de sécurité.

La veille du départ, nettoyez le pare-brise (extérieur et intérieur) et toutes les autres surfaces vitrées (rétroviseurs et feux). Il faut également prévoir des occupations pour les enfants (CD, jeux etc) et prévoir de quoi les faire grignoter et boire. Ceci évitera toutes tensions trop vite venues...

Enfin le jour du départ, il faut manger léger avant de partir, attacher tous les occupants, s'arrêter toutes les deux heures et boire beaucoup d'eau an cas de fortes chaleurs. Évidemment, vacances ou pas, le respect des différentes règles du code la route est impératif. Il est aussi recommandé de ne pas se fixer d'heure d'arrivée...

Enfin, en cas d'accident trois règles d’or sont à appliquer. Protéger pour éviter que l’accident ne s’aggrave, alerter après une analyse rapide de la situation : type et nombre de véhicules accidentés, circonstances de l'accident ; nombre et état apparent les blessés (conscients / inconscients...) et secourir. Surtout, gardez votre sang froid !