En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Location voiture de prestige

Louer une voiture de prestige

Pour réaliser un rêve, passer un week-end à bord d'une voiture de luxe ou pour organiser un bel anniversaire, il est désormais possible de louer des voitures d'exception.

Néanmoins, passer du rêve à la réalité ne s'avère pas toujours si facile, aussi bien au niveau des finances que des garanties demandées. Porsche 996, Aston Martin DB7, Ferrari 360 Modena, Jaguar XK8, BMW Z4 ou encore Mercedes CLK, sont quelques uns des plus beaux modèles disponibles à la location.

Un conducteur aguerri

Les conditions de location sont relativement restrictives. Les voitures de luxe sont destinées à des conducteurs aguerris et ne seront pas mises entre toutes les mains. Ainsi, les compagnies de location n'acceptent de laisser leurs belles autos qu'à des conducteurs âgés d'au minimum 25,28 ou 30 ans, selon les enseignes. Cependant, quelques agences acceptent parfois d'être un peu plus souples, examinant les demandes au cas par cas. Condition supplémentaire et essentielle, les loueurs exigent de leurs clients qu'ils soient munis d'un permis de conduire en cours de validité, obtenu depuis au moins 2 ans, voire 5.

Casser sa tirelire

Néanmoins la maturité ne suffit pas, encore faut-il avoir un compte en banque bien garni. En effet, quelle que soit la formule proposée par la compagnie, l'addition sera au final relativement salée. Mais ce ne sont pas seulement les prix des forfaits (de 450 euros la journée en Porsche Boxster à 4000 euros le week-end en Ferrari), qui risquent de freiner les ardeurs de certains, ce sont surtout les montants des dépôts de garantie ou des franchises (jusqu'à 10 000 euros par exemple pour une Porsche Boxster). Le conducteur devra présenter une carte de crédit dite majeure, voire même deux au même nom et à la même adresse. Ces cartes constituent une assurance pour le loueur et parfois pour le conducteur. En effet, elles évitent dans certains cas à ce dernier de devoir déposer une caution : il est couvert au niveau financier par l'intermédiaire de sa carte de crédit (type Visa Premier ou Gold Mastercard). Il n'en reste pas moins que compte tenu du montant très élevé des franchises, il est fortement recommandé au conducteur de ne pas tenter le diable et de prendre grand soin du bijou qu'il a entre les mains.

Des contraintes de voyage

En plus des précautions qu'il devra prendre avec l'auto, le client portera nécessairement attention au trajet qu'il compte effectuer au volant. En effet, la plupart du temps, la voiture devra être reconduite à l'agence où elle a été louée. Cette distance de retour est à prendre en compte dans le calcul du kilométrage parcouru, d'autant plus que les kilomètres supplémentaires coûtent relativement cher (de 1,5 euro à un peu plus de 5 euros selon le modèle loué). Enfin, il sera impossible au conducteur de se rendre dans certains pays, tels que l'Italie, sous peine de voir annuler l'effet des différentes assurances et garanties.

En cas de problème

Les sommes déposées en garantie sont demandées par les compagnies de location pour se prémunir, d'une part des accidents pouvant survenir et, d'autre part d'éventuels vols ou détournements. Les franchises sont la plupart du temps non rachetables, c'est-à-dire qu'elles constituent la somme à hauteur de laquelle le client est responsable. Si le dommage est causé par un tiers, le client ne paye que le prix de la réparation. Mais, les franchises sont encaissées par les loueurs en cas d'incident où la responsabilité du conducteur est engagée en tout ou partie. Leurs montants sont le plus souvent exorbitants et même prohibitifs : de 1150 euros, pour un BMW X5 à un peu plus de 38 000 euros, pour une Ferrari Modena 360 Spider F1. De quoi faire fuir le commun des mortels qui ne veut pas prendre de tels risques financiers pour un week-end de plaisir ou de frime. Ainsi, les seuls conducteurs qui sembleraient en mesure de payer de telles sommes pour louer ces autos de luxe sont probablement ceux qui auraient les moyens de les acquérir !

Pour connaitre les tarifs des principaux loueurs, cliquez ici :

Floriane Macaire