Rechercher
Automobile > ACTUALITE > Dossier

Le parking automatique : gadget ou véritable atout ?

Le parking automatique : gadget ou véritable atout ?

Le 11/09/2008 par Julien Azoura
Le parking automatique : gadget ou véritable atout ?
Les aides au stationnement ne suffisant plus à guider l'automobiliste dans ses manoeuvres, les constructeurs dotent leurs modèles haut de gamme d'une technologie leur permettant de se garer ''tout seul''.
BR>En présentant un système inédit d’assistance au stationnement automatisé sur la Prius, avant d’en équiper la Lexus LS, Toyota ne manqua pas de susciter l’admiration et la curiosité. Cette technologie allait enfin renvoyer aux oubliettes les fastidieuses manœuvres de stationnement. Quelques années plus tard, ce système s'est répandu chez les autres constructeurs, qu’ils soient "premium", comme Mercedes qui propose en option sur la Classe B ''l'Aide au Parking Active (APA)'', ou généraliste, tel que Volkswagen qui dote ses Tiguan et Passat CC du ''Parking Assist''.

Leur nom sont différents, mais tous reposent sur le même principe de fonctionnement. Lorsque le véhicule circule à une vitesse assez faible -généralement inférieure à 30 km/h- des détecteurs à ultra-son mesurent la dimension des places sur le bord de la route puis déterminent si elles sont suffisamment vastes pour y garer le modèle en question. Bien sûr, l'assistance compte "large" et réclame la plupart du temps une marge de sécurité avoisinant 1,50 mètre en plus de la longueur du véhicule. La tâche n'est donc pas évidente lorsqu'il s'agit de garer une grande berline en milieu urbain. Néanmoins, dès qu’une place aux dimensions adaptées a été trouvée, le système peut être enclenché par le conducteur. Il ne reste alors plus qu'à passer la marche arrière et laisser l'assistant tourner le volant tout seul. La gestion de la vitesse du véhicule reste à la charge du conducteur, qui la contrôle, par pression sur la pédale de frein. Si la voiture n'est pas parfaitement parallèle au trottoir, le conducteur peut à nouveau passer le premier rapport pour que le système termine le travail correctement.

Bref, entre le temps de trouver une place aux dimensions adaptées, et de laisser ensuite le véhicule faire sa manœuvre de manière automatisée, n’espérez pas gagner réellement… du temps. Un créneau traditionnel restera toujours plus rapide. Même si cette technologie tend à s'améliorer, l'assistant au stationnement ne devrait pour l'instant contenter que les férus de technologies, ou les conducteurs les plus frileux à l'idée de réaliser eux-mêmes leurs manœuvres de stationnement.

Les radars de recul ont donc encore de beaux jours devant eux…
BONS PLANS
Commentaires

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles actualites_automobile