En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Credit Photo - DR
par Bertrand Debeuret
Les excès de vitesse commis en Espagne seront désormais poursuivis

Radars automatiques : la fin de l'impunité France Espagne

Conséquence du déploiement massif de radars automatiques sur nos routes, les redoutables boîtes grises flashent à tout-va les touristes inaccoutumés l'été venu. Et en premier lieu les automobilistes espagnols, avec pas moins de 450 000 infractions constatées en 2012. Mais l'impunité dont ils jouissaient jusqu'ici, et réciproquement celle des Français en Espagne, a pris fin. Méfiance !

Depuis le renforcement de la traque à la vitesse sévissant depuis de nombreuses années dans nos contrées, les radars automatiques n'en finissaient plus de flasher dans le vide. En particulier l'été. En effet en France, environ 25% des infractions relevées – et 50% en période estivale ! – concernent des véhicules immatriculés à l'étranger, alors qu'ils ne représentent que 5% du trafic.

En 2012, près de 450 000 infractions constatées par les radars automatiques français concernaient des véhicules immatriculés en Espagne. De leur côté, les radars automatiques espagnols ont constaté, cette même année, environ 130 000  infractions commises par des conducteurs de véhicule immatriculé en France. Les autorités des deux pays ont fini par s'en agacer.

Désormais, les automobilistes espagnols flashés par les radars français seront poursuivis, de même que les conducteurs français commettant des excès de vitesse ou des franchissements de feu rouge en Espagne. Mieux vaudra donc s'en souvenir lors de votre prochaine virée dans la péninsule.