En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Certains contrôles d'alcoolémie seraient illégaux
Credit Photo - DR
Certains contrôles d'alcoolémie seraient illégaux

Certains contrôles d'alcoolémie seraient illégaux

Les contrôles d'alcoolémie sont-ils légaux ? Pas tous selon l'Automobile-Club des Avocats (ACA), qui dénonce aujourd'hui l'emploi par les forces de l'ordre de matériel plus homologué.

Dans un communiqué adressé ce matin à la presse, l'Automobile-Club des Avocats (ACA) révèle que de nombreux contrôles d'alcoolémie sont effectués au mépris des dispositions en vigueur, fragilisant alors les actions des forces de l'ordre, pourtant indispensables dans la lutte contre l'insécurité routière.

Cette association, nouvellement créée par un collectif d'avocats spécialistes du contentieux routier, œuvre pour une politique de sécurité routière plus juste et une meilleure prise en compte des droits des automobilistes, trop souvent mis à mal par les procédures administratives et pénales dixit ses membres.

« Alors que les statistiques de la sécurité routière montrent que l'alcool au volant est la première cause de mortalité sur la route, il est regrettable que le Gouvernement se focalise à nouveau sur la vitesse et propose des mesures accessoires (éthylotest obligatoire, port d'un vêtement rétro réfléchissant), alors que le formalisme des contrôles d'alcoolémie est une fois encore remis en cause par des carences administratives» dénonce Maître Rémy JOSSEAUME, Avocat et Président de l'ACA.

De nombreux contrevenants représentés par les avocats membres de l'ACA ont en effet été relaxés devant les tribunaux correctionnels, du fait d'un vice de forme lié à l'homologation des appareils de contrôle d'alcoolémie, imposée par le Code de la Route (art. L.234-4 et R.234-4 du Code de la route).

Comme le précise Maître Jean-Baptiste LE DALL, Avocat-fondateur de l'ACA, « la validité de l'homologation de l'éthylomètre SERES de type 679 E est, par exemple, dépassée depuis le 17 mai 2009. Aucun renouvellement d'homologation n'a été effectué depuis cette date par le laboratoire national de métrologie et d'essais, pour cet appareil qui est l'un des plus répandus au sein des forces de police et de gendarmerie ».