En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Charger son véhicule

Bagages, remorques... les conseils pour transporter le cœur léger

Pour voyager en sécurité, voici quelques règles inhérentes au transport de bagages en voiture et aux différents supports additionnels.

Règles de base

Les départs en vacances sont généralement synonymes de hausses temporaires des accidents de la route. Les raisons invoquées sont la vitesse trop élevée, les distances de sécurité non respectées ou encore le non-port de la ceinture de sécurité. Mais on oublie souvent de citer l’impact des nombreux bagages qui augmentent le poids des véhicules et en détériorent de fait la tenue de route. Il faut toujours garder à l’esprit qu’un véhicule chargé nécessite une distance de freinage plus grande, et que des suspensions écrasées par les surcharges entraînent une nette détérioration du comportement routier. Raison de plus pour bien vérifier vos pneumatiques (notamment leurs pressions) et vos amortisseurs avant votre départ. Concernant les bagages, sachez que, pour votre sécurité et celle des autres, il est impératif de bien répartir les objets sur l’ensemble du véhicule. Tous les objets lourds doivent se trouver au plus bas du véhicule, c'est à dire dans le coffre. Ensuite, il est très vivement déconseillé de placer quelconques objets que se soit sur la plage arrière. Non seulement ils occultent la visibilité mais surtout, en cas d’accident ou de freinage brutal, ils peuvent se changer en redoutables projectiles. Lancé à 130 km/h, même le plus petit des portables peut être dangereux…

Coffres de toit et porte-vélos

Faire tenir dans le seul coffre du véhicule tous vos bagages et équipements prend souvent la forme d’un véritable casse-tête. Face à cette corvée, beaucoup d’automobilistes optent pour des équipements supplémentaires (coffre de toit, barres de toit, portes vélos ou remorques). Pratique certes, mais à ne pas utiliser n’importe comment ! Non seulement ils doivent être fixés solidement au véhicule et ne présenter aucun danger pour soi ou pour autrui, mais ils ne doivent également pas être utilisés pour une fonction différente de leurs rôles d’origine. Les barres de toit (élément nécessaire pour fixer coffres de toit et autres porte-vélos) doivent être choisies en fonction de deux critères. Le poids maximum que peut supporter le véhicule et celui que peuvent soutenir les barres. Le coffre de toit, quant à lui, se base sur 4 critères : son volume (entre 300 et 600 litres), la charge maximale qu’il peut supporter, la largeur du toit et enfin l’antivol. Pour les portes vélos, il est aussi impératif de respecter certaines règles. La plaque d’immatriculation doit ainsi rester visible. Les modèles à 4 voire 6 sangles doivent être privilégiés pour plus de sécurité.

Rien ne doit dépasser devant le véhicule !

Pour tout autre chargement sur votre voiture, sachez que la loi impose qu’il ne dépasse en aucun cas à l’avant du véhicule, et qu’à l’arrière il y soit accroché un dispositif réfléchissant (et un feu rouge la nuit) s’il dépasse de plus d’un mètre du véhicule. Enfin, pour une remorque, les critères de sélection varient selon l’usage (transport de bagages, de matériaux, de motos…) mais aussi selon les options (hayon rabattable, caisse basculante...). Pour connaître les particularités de tous ces supports, Norauto, entre autres centres auto, propose outre la vente de produits de transport automobile, de monter votre attelage, vos barres et vos coffres de toit. Sans doute le moyen le plus simple de rouler en toute sécurité, le cœur léger…

Pierre Choisnet