En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Les systèmes pré-collision évoluent chez Toyota
Credit Photo - DR
par Julien Azoura
Toyota ''PCS''

Les systèmes pré-collision évoluent chez Toyota

Priorité des constructeurs depuis longtemps, la sécurité des automobilistes connaît une progression exponentielle, grâce notamment aux systèmes de pré-collision, en constante évolution.

Qu'ils se nomment ''Pre-Safe'' pour Mercedes, ''CMBS'' chez Honda ou ''PCS'' chez Toyota/Lexus, les systèmes pré-collision permettent généralement d'éviter un impact frontal grâce à différentes alertes à l'attention du conducteur, en cas de danger. Ils sont souvent même capables de réduire les effets d'une collision grâce aux prétensionneurs de ceintures de sécurité, ou du freinage automatisé entrant en action quelques secondes avant l'impact.
La dernière avancée en date arrive du Japon, avec Toyota, qui ne limite plus les risques d'accidents aux chocs frontaux mais aussi aux impacts ''fronto-latéraux''.

Prévenir les chocs ''fronto-latéraux''

Prévenir les chocs ''fronto-latéraux''
Credit Photo - DR
Un nouveau radar capable de détecter, par la projection d'ondes millimétriques, les véhicules à l'approche de la trajectoire de la voiture arrivera donc bientôt chez Toyota. Une fonction qui sera très utile à l'approche d'une intersection par exemple, ou d'un obstacle provenant de la voie de circulation opposée. "S’il détecte une probabilité élevée de collision, les fonctions de sécurité de la voiture entrent en action pour alerter le conducteur et limiter les blessures et les dégâts matériels", détaille le constructeur japonais.

Des sièges intelligents

Des sièges intelligents
Credit Photo - DR
L'autre évolution se trouve dans l'habitacle, et devrait limiter les risques de blessure pour les passagers en cas d'un impact frontal ou arrière. Lorsque les radars anticipent un accrochage, les dossiers des ''sièges pré-collision'' s'inclinent dans la position la plus adaptée en vue d'une collision. "Dans l’éventualité d’un choc arrière, les dossiers de pré-collision coopèrent avec les appuis-tête intelligents déjà existants, qui adoptent la position la plus adéquate pour limiter le risque de coup du lapin", précise Toyota. La première application concrète de cette nouvelle technologie est d'ores et déjà programmée par Toyota, sur son marché national dans un premier temps.