En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Guide d'achat : quelle est la plus polyvalente des compactes ?
par Florian Duchiron
Bien choisir sa berline compacte parmi les généralistes

Guide d'achat : quelle est la plus polyvalente des compactes ?

Avec les citadines, les berlines compactes représentent la majorité des ventes sur notre marché européen. Il faut dire qu'elles sont à la fois esthétiques et pratiques, un compromis recherché par la plupart des automobilistes. Elles bénéficient toujours des dernières évolutions en date, particulièrement en ce moment où nous vivons une révolution connectée et le retour de petits moteurs 3 cylindres peu gourmands. L'offre a toujours été pléthorique comme le montre ce guide qui met en avant les atouts de chacune (hors modèles premium), pour vous aider à décider.

Renault Mégane IV

Renault Mégane IV
Credit Photo - autodeclics

La prise de gabarit de cette 4ème génération place la Mégane parmi les plus habitables de la catégorie. Ses moteurs sont sobres et toniques malgré quelques désagréments d'insonorisation pour les Diesel. Son compromis d'amortissement est impeccable autant que sa liste d'équipements généreuse qui peut inclure la large tablette tactile R-Link ou les roues arrière directrices pour la version GT. A partir de 18 200 euros.

Retrouvez notre essai de la Renault Mégane IV

Peugeot 308

Peugeot 308
Credit Photo - autodeclics

La Peugeot 308 est une valeur sûre autant que la Mégane, les prestations sont très proches même si on trouvera toujours un petit peu plus de rigidité et de précision de guidage pour la sochalienne. La tonicité de ses nouveaux moteurs 3 cylindres Puretech essence est aussi à saluer. La 308 demande en revanche de s'habituer à une position de conduite haute, rassurante pour certains, trop typée SUV pour d'autres. A partir de 18 800 euros.

Retrouvez notre essai de la Peugeot 308
Mais aussi : DS 4
autodeclics

Mais aussi : DS 4

Plutôt modeste mais judicieux, le restylage de la DS4 lui donne plus de cohérence même s’il ne corrige pas ses défauts pratiques comme un seuil de chargement trop haut, une hauteur de toit limitée et des fenêtres arrière toujours condamnées. DS se montre aussi plutôt gourmand en matière de tarifs mais offre heureusement un équipement de série plus riche que les premium auxquelles elle s'attaque et n'a pas à rougir non plus d'un excellent comportement routier ou tout simplement de son style vraiment singulier. A partir de 23 700 euros.

Volkswagen Golf 7

Volkswagen Golf 7
Credit Photo - autodeclics

Autre valeur sûre, la Golf 7 vient en plus de subir un restylage améliorant l'efficience des ses motorisations (sans tricher cette fois), l'ergonomie à bord avec notamment un système de contrôle par les gestes de la main et une connectivité améliorée. Son gabarit et ses lignes l'ont en outre toujours placé parmi les meilleures en habitabilité à défaut d'être émotionnelle au premier coup d'oeil. A partir de 19 060 euros.

Retrouvez notre essai de la Volkswagen Golf 7 (avant restylage)

Kia Cee'd

Kia Cee'd
Credit Photo - autodeclics

Un haut niveau d'équipements, du style, une garantie constructeur généreuse et un amortissement routier confortable, telles sont les qualités de la Cee'd qui pèche en revanche beaucoup par ses motorisations poussives. Même si l'on est très loin du passé "low-cost" de Kia, la Cee'd fait partie des modèles les plus abordables de la catégorie. Comptez sur une entrée de gamme à 17 900 euros.

Retrouvez notre essai de la Kia Cee'd
Mais aussi : Hyundai i30
Hyundai

Mais aussi : Hyundai i30

Parce qu'elles sont cousines, la Hyundai i30 est similaire en prestation que la Cee'd mais les choses vont évoluer en faveur de la première avec la nouvelle génération commercialisée cette année qui améliorera encore un peu plus son habitabilité. Côté sensations en revanche, il faudra encore patienter car même si elle bénéficie déjà d'une boîte automatique à double embrayage très plébiscité, ses motorisations resteront fades. Une caractéristique propre au groupe Kia/Hyundai qui devrait là aussi évoluer dans un avenir proche suite au recrutement de quelques génies motoristes.

Toyota Auris

Toyota Auris
Credit Photo - Toyota

Avec la Golf GTE, la Toyota Auris est la seule compacte à proposer une motorisation hybride la démarquant d'entrée sur le segment. A conseiller à ceux qui veulent faire oublier leur emprunte carbone en agglomération. Il faut aimer ses lignes, quant à ses équipements et son habitabilité, la prestation est dans la bonne moyenne. A partir de 20 000 euros (25 200 euros pour l'hybride).

Retrouvez notre comparatif Diesel (Peugeot 308 Hdi) face à l'hybride (Toyota Auris hybride)

Mazda 3 restylée

Mazda 3 restylée
Credit Photo - Mazda

Un excellent châssis au comportement routier vraiment agréable, la Mazda 3 bénéficie en outre d'un bel atout style. Le constructeur fait aussi confiance à ses technologies Skyactiv poussant dans ses derniers retranchements une gamme de 4 cylindres, atmosphériques, Diesel comme essence, face aux 3 cylindres à la mode. L'exploit ici est de conserver des consommations honorables tout en se passant de systèmes de dépollution pour le Diesel, un atout. Outsider valeureuse, la Mazda3 ne mise pas sur des tarifs spécialement bas mais plutôt sur un équipement abondant pour pallier son manque de notoriété. A Partir de 23 500 euros.

Retrouvez notre essai de la Mazda 3 restylée

Seat Leon

Seat Leon
Credit Photo - Seat

La Leon est probablement le meilleur outsider du moment, statut qu'elle devrait conserver après le lancement de son restylage cette année. Sa mécanique d'origine Volkswagen est plus que jamais un atout et SEAT a aussi su réduire l'écart avec la concurrence en matière de finition même s'il reste encore du chemin à parcourir pour rendre ses habitacles plus cosys. Il faut aimer son touché de route relativement ferme. Son rapport qualité/prix est un des meilleurs du marché, il n'y a que l'image de marque finalement qui n'arrive pas à évoluer. A partir de 19 990 euros.

Mais aussi : Ford Focus
Ford

Mais aussi : Ford Focus

L'actuelle génération de Focus est vieillissante mais un récent restylage a permis de corriger certains défauts comme des commandes à bord trop fouillis. Elle bénéficie désormais d'un large écran tactile regroupant la plupart des fonctions, elle est mieux insonorisée et offre toujours un comportement routier à la fois sain et légèrement plus joueur que nos références françaises. Sa modularité est excellente et il y a de la place aux genoux à l’arrière. Très proche d'une 308 en matière de prestations globales, l'américaine est aussi un tout petit peu moins chère. A partir de 18 100 euros.

Opel Astra

Opel Astra
Credit Photo - autonews

Élue voiture de l'année 2016, l'Astra est devenue une compacte particulièrement homogène. Elle est mieux finie, plus légère et agile, bien motorisée, il lui manque toutefois un peu de coffre et des espaces de rangement dignes de ce nom. A partir de 19 560 euros.

Retrouvez notre essai de l'Opel Astra
Mais aussi : Alfa Romeo Giulietta
Alfa Romeo

Mais aussi : Alfa Romeo Giulietta

La Giulietta c'est avant tout un style qui vieillit plutôt bien malgré son âge (l'actuelle génération est présente sur le marché depuis 7 ans maintenant). La récente déclinaison Veloce, plus sportive encore, ne fait qu'appuyer ce sentiment. Mais malgré une mise à jour de ses applications connectées, la grande majorité des prestations offertes par la Giulietta accuse le poids des années face à la concurrence. Manque d'équipements, d'assistances électroniques, d’habitabilité surtout et de qualité des matériaux, de nombreux points seraient à revoir aujourd’hui. La Giulietta conserve malgré tout du caractère pour les passionnés d'automobiles. A partir de 21 690 euros.

Honda Civic

Honda Civic
Credit Photo - Honda

La Civic c'est avant tout une « gueule » de bolide tuné à la japonaise. C'est aussi un châssis très agréable au quotidien et des motorisations aussi sobres qu'indestructibles. A bord, le dessin futuriste de sa planche de bord n'est toutefois plus en adéquation avec les équipements modernes dont bénéficie les concurrentes renouvelées plus récemment. C'est pourquoi Honda inaugurera cette année une nouvelle génération de Civic, largement modernisée et avec pour notre marché un 3 cylindres essence de 110 ch et un Diesel de 120 ch couplé à une boîte automatique à 9 rapports. A partir de 20 790 euros.

Fiat Tipo

Fiat Tipo
Credit Photo - autodeclics

Si la Tipo offre un niveau de prestation très correct, l’examen de la grille de tarifs modère nettement l’excellente première impression de départ. Le prix d’appel de 13.990 euros pour la cinq portes 1.4 95 ch relève de l’affichage et les versions vraiment pertinentes en matière d'équipements font grimper ses tarifs jusqu'à ne plus être un argument de vente. Heureusement, la Fiat se rattrape par un excellent niveau d’équipements et un large coffre pour la catégorie. Il faudra toutefois garder en tête une mécanique juste dans la moyenne et un dessin particulièrement standard à l’extérieur comme à l’intérieur.

Retrouvez notre essai de la Fiat Tipo 5 portes
Mais aussi : Nissan Pulsar

Mais aussi : Nissan Pulsar

La Pulsar est une Nissan moderne par excellence, dotée de toutes les assistances électroniques vulgarisées chez les généralistes par Nissan, dont la vision à 360°. Elle propose aussi l'habitabilité arrière la plus généreuse du segment. Et c'est peut être cette qualité qui lui fait défaut en matière de style avec des proportions « bizarres » mais c'est un sentiment très subjectif. Autre bémol, depuis son lancement seules deux puissances sont proposée, 110 ch en Diesel (110 ch) et 115 ch en essence. A partir de 18 990 euros.