En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Guide d'achat : la nouvelle BMW Série 5 Touring face à la concurrence
Credit Photo - BMW
par Lucas Raheriarivony
Mercedes Classe E Estate, Audi A6 Avant, Skoda Superb...

Guide d'achat : la nouvelle BMW Série 5 Touring face à la concurrence

Suivant de près le lancement de la Série 5 Berline, la version Touring est commercialisée depuis peu. L'occasion pour BMW de faire jeu égal en matière de technologie avec la nouvelle Mercedes Classe E Estate lancée un peu plus tôt.

Maintenant que la nouvelle Série 7 est bien établie, BMW prend à présent le temps d'apporter toutes les innovations inaugurées par la limousine sur le reste de la gamme. Et la première sur la liste n'est autre que la petite sœur Série 5. La routière ainsi que sa version Touring bénéficient ainsi du système de conduite semi-autonome qui a tant fait parler de lui sur la Série 7. Ce dernier permet de laisser la voiture gérer elle-même la vitesse, la trajectoire et même les dépassements sur voies rapides. Notre essai de la Série 5 Berline a toutefois mis en avant les limites de ce système et notamment sa tendance à redonner les commandes au conducteur lorsque le marquage au sol devient difficilement détectable par les capteurs. Un défaut que l'on retrouve d'ailleurs sur la Mercedes Classe E.

Mais que les amateurs du tempérament sportif de BMW se rassurent : la nouvelle Série 5 reste une voiture plaisante à cravacher. Forte d'un châssis bien équilibré et d'une direction à démultiplication variable parfaitement dosée, la routière à l'hélice sait aussi dynamiser son comportement quand il le faut. Les clients qui recherchent principalement la motricité pourront opter pour la transmission intégrale xDrive, une option compatible avec le système à quatre roues directrices Integral Active Steering moyennant lui aussi un surcoût.

Côté coffre, la BMW Série 5 Touring progresse légèrement en passant de 560 à 570 litres pour cette nouvelle génération. La principale nouveauté à ce niveau-là concerne le hayon électrique, désormais proposé de série sur toute la gamme. Enfin, on retrouve la lunette arrière qui s'ouvre indépendamment du hayon.

Les tarifs débutent à 48 950 pour la version 520d de 190 ch avec une boîte mécanique. Pour la même motorisation avec la boîte automatique, une sellerie en cuir et la finition milieu de gamme Sport, qui apporte de nombreux équipements comme la navigation multimédia Professional, la conciergerie (pendant 3 ans) ou encore les antibrouillards à LED, la facture grimpe à 60 980 euros.

Mercedes Classe E Estate

Mercedes Classe E Estate
Credit Photo - Mercedes

En sortant la nouvelle Classe E Estate à l'automne 2016, Mercedes a frappé un grand coup. Elle fut en effet brièvement le seul grand break à embarquer un système de conduite semi-autonome, quelques mois avant l'arrivée de la BMW Série 5 Touring. Mais en plus, elle revendique un coffre nettement plus grand avec 670 litres (l'ancienne faisait toutefois mieux avec 695 litres) et lui aussi accessible via un hayon électrique de série. 

Avec une entrée de gamme à 50 900 euros pour la motorisation e 200 d de 184 ch, la Classe E Estate semble un peu plus chère que sa rivale de Munich. Mais le break à l'étoile présente la particularité d'être équipé d'office d'une boîte automatique à 9 rapports ce qui gomme l'écart de prix. De plus, le second niveau de finition, qui rajoute entre autres l'aide au parking active et les sièges avant chauffants, est accessible à partir de 55 300 euros avec cette même motorisation.

Audi A6 Avant

Audi A6 Avant
Credit Photo - Audi

Au sein du trio allemand, l'Audi A6 Avant est celle qui affiche l'âge le plus avancé. Mais la proposition de la marque aux anneaux sera renouvelée l'an prochain, un peu après l'arrivée de la nouvelle A8. La future A6 en reprendra d'ailleurs la plupart des technologies et s'alignera ainsi avec ses concurrentes en adoptant un système de conduite semi-autonome. On espère que son coffre progressera lui aussi parce que le break d'Ingolstadt fait pâle figure face à la concurrence avec seulement 565 litres.

En attendant, l'actuelle A6 Avant, certes dépassée technologiquement, est la plus abordable des trois avec un premier prix fixé à 44 060 euros pour la motorisation 2.0 TDI 150 en boîte manuelle. La finition haut de gamme Avus avec la version 190 ch du 2.0 TDI et la boîte S Tronic est quant à elle disponible à partir de 62 430 euros.

Volkswagen Passat SW

Volkswagen Passat SW
Credit Photo - Volkswagen

Avec sa Passat, Volkswagen comble de plus en plus l'écart avec les "vraies" routières premium sur le plan technologique. Autrefois simple cousine roturière de l'Audi A6, la familiale de Wolfsbourg, qui bénéficie d'un coffre généreux de 650 litres, peut dorénavant se targuer d'avoir un équipement hautement technologique sur ses versions les plus haut de gamme. On pense notamment au système d'info-divertissement 8 pouces et à l'instrumentation numérique Active Info Display. Mais pour profiter d'une telle dotation, il faudra opter pour la finition haut de gamme Carat accessible à partir de 37 735 euros avec la motorisation essence 1.4 TSI de 150 ch en boîte manuelle. Pour un modèle 2.0 TDI 190 ch avec la boîte DSG dans la même finition, il faudra compter au minimum 44 325 euros.

Skoda Superb Combi

Skoda Superb Combi
Credit Photo - Skoda

Si vous n'êtes pas très sensible à la conduite semi-autonome mais que vous souhaitez tout de même rouler dans un break avec de l'allure et un équipement conséquent, sans toutefois payer "l'image de marque" qui accompagne souvent les productions allemandes, la Skoda Superb Combi, avec son grand coffre de 660 litres, est un choix à étudier. Le prix d'appel se situe à 25 350 euros avec le 1.4 TSI 125 ch en boîte manuelle. Mais les tarifs grimpent vite et pour un modèle dans la finition haut de gamme Laurin & Klement avec la motorisation 2.0 TDI 190 DSG, il vous faudra ainsi débourser 45 150 euros.

Renault Talisman Estate

Renault Talisman Estate
Credit Photo - Renault

À vrai dire, la Renault Talisman Estate est davantage une concurrente de la Skoda Superb Combi que de la BMW Série 5 Touring. On retrouve en effet la même philosophie visant à proposer du premium sans pour autant facturer au prix fort. L'offre débute ainsi à 29 900 euros pour la motorisation Energy dCi 110 à boîte mécanique. Dans le cas d'un modèle Initiale Paris, qui se rapproche le plus des prestations d'un véhicule premium, avec le bloc Energy dCi 160 en boîte EDC, le prix s'élève à 44 340 euros.

Peugeot 508 SW

Peugeot 508 SW
Credit Photo - Peugeot

À l'image de l'Audi A6 Avant, la Peugeot 508 SW est vieillissante et s'apprête à être remplacée. De plus, elle n'est pas des plus généreuses côté volume de chargement avec son coffre de seulement 508 litres. Mais son âge avancé pourra sans doute vous permettre de bénéficier de gros rabais sur l'ensemble de la gamme, dont les prix débutent à 31 350 euros avec le 1.6 THP 165 ch et la boîte mécanique.

TAGS : break luxe, Break premium, Familiale premium