Rechercher
Automobile > Essais auto > Essais automobile mercedes > Essais automobile mercedes

Essai Mercedes Classe E 350 Bluetech

Essai Mercedes Classe E 350 Bluetech : Un restylage à 1 milliard d'euros

Le 15/03/2013 par Florian Duchiron
Elle représente l'archétype des routières à l'étoile, c'est la Rolls des taxis pour son confort extrême. Aujourd'hui le positionnement de la Mercedes Classe E reste identique si ce n'est qu'il y a désormais de la Classe S en elle.
 
Avec 13 millions d'exemplaires vendus à travers le globe, la Classe E n'a donc plus rien à prouver, si ce n'est conserver son savant compromis de confort, de sobriété tout en restant accessible (toutes proportions gardées) à une clientèle fidèle. Même si sur l’échelle du temps, il s'agit du restylage habituel de mi carrière, avec 1 milliard d'euros investi dans cette classe E réinventée, Mercedes aime à dire que nous sommes au delà de simples retouches cosmétiques. Outre son esthétique modernisée, les ingénieurs de Stuttgart se sont surtout concentrés sur un axe majeur : la technologie. D’où sa filiation avec la Classe S qui inaugure généralement toutes les nouvelles trouvailles d'assistance et de sécurité.

Mais avant de plonger dans la technique, un premier regard sur la calandre montre déjà un bon en avant. Mercedes offre en effet, en série, un éclairage à LED qui conserve ce dessin de « double phare » typique de la Classe E. Même constat à l'arrière avec la signature à « guillemets » conservée mais modernisée ici aussi par les LED. Nul doute qu'elle n'aura pas de mal à faire oublier le style un peu trop brut de la précédente génération, d'autant que la version 2013 est disponible en deux calandres. Une classique avec l'étoile piquée sur le capot (disponible pour les finition Elegance) et une calandre plus sportive avec l'énorme logo plaqué en plein centre du museau (réservée aux finitions Avantgarde et aux modèles sportifs).
Liens recommandés

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles essai_automobile