Stage de pilotage
Diaporamas
CONSEIL
JURIDIQUE
Cote auto
Rechercher
Automobile > Essais auto > Essais automobile peugeot > Essais automobile peugeot 308 > Essais automobile 308 1.6 e-hdi 112ch fap allure

Essai Peugeot 308 1.6 e-HDi 112 ch restylée

Essai Peugeot 308 1.6 e-HDi 112 ch restylée : dans l'air du temps

Le 19/04/2011 par Bertrand Debeuret
La 308 prend soin de sa ligne pour refaire décoller ses ventes...
Credit Photo - Autodéclics/BD
Un style moins caricatural, des consommations en baisse et un agrément en hausse : le toilettage de mi-parcours arrive comme une bouffée d'air frais pour la 308, en difficulté sur son marché. Enfin associée à une boîte mécanique, la micro-hybridation e-HDI 112 ch donne sa pleine mesure à bord de cette berline toujours très affutée.
 
Succédant à la 307, qui a permis au Lion de marquer de son empreinte le marché des berlines compactes, la 308 n'a pas eu la tâche facile depuis son lancement en 2007. Confrontée à l'érosion des ventes du segment au profit des petits SUV, elle n'a eu de cesse de multiplier les carrosseries (break, coupé-cabriolet, crossover, monospace et enfin coupé), avant de s'incliner face aux assauts de féroces rivales. Dès 2009, elle ne pointait déjà plus qu'en 5e position en Europe (sources CCFA), et s'est fait dépasser l'année suivante sur son marché domestique par sa cousine Citroën C4. Difficile de lutter, il est vrai, face aux progrès réalisés par cette dernière, et plus encore à une Volkswagen Golf au sommet de sa forme.

Outre cette concurrence acerbe, le design même de la sochalienne, agressif au point de friser la caricature, n'a sans doute pas toujours été son allié. Dans un segment dominé par le conformisme, son restylage visant à l'assagir en l'adaptant au nouveau style Peugeot arrive donc à point nommé. Exit le groin surplombant un sourire carnassier et les yeux effilés à l'excès. Le nez s’aplatit, la bouche rétrécit tout en s'entourant de chrome et un biseau vient réduire le format des optiques. A condition d'opter pour les feux xénon directionnels, ce regard gagne même en profondeur grâce à un fond noir (absent sur notre modèle), tandis que des feux diurnes ''boomerang'' à LED intègrent les écopes latérales du bouclier (dès le 2 niveau de finition).
L'arrière est nettement moins concerné : seule une baguette chromée vient souligner les velléités bourgeoises de l'auto, laquelle reçoit sur sa malle le Lion modernisé.
Liens recommandés

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles essai_automobile