Rechercher
Automobile > Essais auto > Essais automobile peugeot > Essais automobile peugeot 308 > Essais automobile 308 1.6 hdi 110ch fap bvm6 blue lion premium

Essai PEUGEOT 308 308 1.6 HDi 110ch FAP BVM6 BLUE LION Premium

Peugeot 308 : la même en mieux ?

Le 14/09/2007 par Julien Dell
Peugeot 308 : la même en mieux ?
Succéder au best-seller 307 et ses 3 millions d’exemplaires vendus, telle est la lourde tâche dévolue à la 308. Une mission certes difficile mais pas forcément impossible au vu des efforts réalisés par Peugeot en terme de qualité de fabrication et d’espace intérieur. Le constructeur français espère d’ailleurs en vendre près de 350 000 rien que l’année prochaine.
Fiche technique : Peugeot 308
Présentation
Présentation
La 308 propose un design dynamique, proche de celui de la 207.
En reprenant l’architecture semi-haute de la 307, Peugeot a une nouvelle fois misé sur un élément semble-t-il très apprécié par ses clients. Ceci étant la 308 est à la fois plus longue (4,27m), plus large (2,03m) et plus basse (1,49m) que sa devancière, de quoi augurer d’une belle habitabilité. Côté design, on retrouve la nouvelle signature de la marque, à savoir un nez de capot très prononcé, une large calandre et d’immenses blocs optiques. L’arrière propose lui, au choix, 2 boucliers, l’un tout à fait traditionnel et l’autre incorporant un diffuseur d’air (disponible à partir du Pack Premium). Certains trouveront cette dernière solution un peu déplacée pour une familiale, mais les plus jeunes devraient apprécier.
Intérieur
Intérieur
Au programme : une luminosité incroyable mais un certain manque de modularité.
A force de prendre les allemandes pour modèle, nos françaises commencent à s’en rapprocher. C’est ainsi que cette 308 propose un habitacle fort bien fini. Les matériaux utilisés font en effet un réel bon en avant en matière de qualité et l’ensemble est plutôt bien assemblé. On notera néanmoins le léger manque de moelleux des contre-portes, quelques reflets au niveau de l’instrumentation sur fond blanc ou encore un accoudoir central à manipuler avec finesse. Plus inclinée qu’auparavant, la console centrale donne pour sa part un vrai sentiment d’espace, bien épaulée il est vrai par l’immense toit panoramique en verre (disponible à partir du Pack Premium). Ceci profite notamment aux passagers arrières qui, en plus d’avoir une vue imprenable sur le ciel, bénéficient d’une agréable place aux jambes (28 mm de gagnés par rapport à la 307). Enfin malgré un seuil de chargement un peu haut, le coffre propose un volume allant de 348 à 1201 litres banquette rabattue. C’est légèrement mieux qu’une Mégane mais également un peu moins bien qu’une Golf V.
Moteur
Moteur
On ne change pas une équipe qui gagne, tous les moteurs sont reconduits !
Pas de révolution du côté des moteurs puisque cette 308 reprend pour le moment des blocs déjà existants. Notre modèle d’essai était ainsi équipé d’un 1.6 HDi 110 ch FAP, qui devrait selon toute vraisemblance être la version la plus demandée. Avec son couple de 240 Nm disponible à partir de 1 750 tr/mn et sa consommation moyenne d’à peine 4,7l/100 km (contre 5l/100 km pour la 307), il dispose de sérieux atout dont même les difficiles lacets du ballon d’Alsace, empruntés lors de notre parcours, n’auront eu raison. Son seul défaut étant finalement une boîte à 5 rapports légèrement accrocheuse lors du passage de 1ère en 2ème. Quant à ses rejets de CO2, Peugeot annonce 130g/km pour notre modèle équipé de pneus de 17 pouces. Un chiffre qu’il est néanmoins possible d’abaisser de 4g/km en optant pour des montes « Energy Saver », à faible résistance au roulement, développées spécifiquement par Michelin (uniquement disponibles en 15 et 16 pouces).
Sur la route
Sur la route
Difficile de ne pas être serein à bord de cette 308 à l'agilité déconcertante.
N’ayant jamais conduit de 307 auparavant, il faut avouer que je ne savais pas à quoi m’attendre ! Cette 308 est une compacte familiale et qui dit familiale dit bien souvent comportement relativement banal. Eh bien détrompez-vous, la nouvelle venue est tout ce qu’il y a de plus agréable à conduire. Sa prise en main est d’une facilité déconcertante et son dynamisme devrait en bluffer plus d’un, grâce notamment à une prise de roulis très contrôlée. Grâce à sa direction assistée légèrement améliorée et ses voies élargies (+30 mm), notre 308 s’est montrée à la fois précise et sûre. De quoi nous inciter à hausser le rythme et ainsi nous apercevoir que l’ESP n’entre que très tardivement en action et pour cause, il est bien difficile de prendre cette voiture en défaut. Cela n’a tout de même pas empêché les forces de l’ordre de nous arrêter et de nous faire mariner… dans le seul but d’apprécier les courbes de ce qui sera, peut-être, leur futur outil de travail.
Bilan
Premier modèle de la série 8, la 308 semble bien armée pour affronter ses principales concurrentes que sont les Renault Mégane, Volkswagen Golf et autres Citroën C4. Elle a notamment pour elle un très bon comportement et un look plutôt dynamique. On peut néanmoins lui reprocher son manque de fantaisie et peut-être aussi l’absence d’ESP dès l’entrée de gamme. Ses tarifs vont de 16 500 euros (1.4 VTi 95 ch Confort) à 29 400 euros (2.0 HDi FAP 136 ch Féline). Notre modèle d’essai (1.6 HDi FAP 110 ch) est pour sa part facturé 26 700 euros.
Le bilan
Points Forts
- Comportement sûr et dynamique
- Qualité en hausse
- Toit panoramique


Points Faibles
- Rétroviseurs extérieurs un peu trop en retrait
- Manque de fantaisie
- Faible modularité
BONS PLANS
Commentaires

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles essai_automobile