Stage de pilotage
Diaporamas
CONSEIL
JURIDIQUE
Cote auto
Rechercher
Automobile > Essais auto > Essais automobile porsche > Essais automobile porsche 911 > Essais automobile 911 carrera s coupé 3.8i 400

Essai Porsche 911 (991) Carrera S PDK

Essai Porsche 911 (991) Carrera S PDK : fidèle au mythe

Le 03/02/2012 par Bertrand Debeuret
D'apparence conservatrice, à l'image des 6 générations l'ayant précédée, la 911 type 991 recèle pourtant de nouveautés sublimant son efficacité comme ses sensations. Déjouant mieux que jamais ses contradictions techniques, elle surprend par sa facilité de prise en main, mais aussi là où on l'attendait moins en réduisant drastiquement son appétit.
 
Une silhouette emblématique, reconnaissable entre mille grâce à 49 ans d'évolution symbolique. La Porsche 911, c'est d'abord cela. Un profil mythique dicté depuis l'origine par une architecture 2+2 repoussant le non moins célèbre flat 6 en porte-à-faux arrière, seule combinaison conciliant harmonie des lignes et semblant d'habitabilité.

Cette carte de visite fait de la 911 la plus célèbre des sportives. On comprend dès lors la frilosité avec laquelle Porsche la renouvelle de génération en génération. Frilosité qui ferait passer le travail du Directeur du design, Michael Mauer, pour un emploi fictif. C'est pourtant l'inverse : on se livre à un véritable défi dans les studios de Zuffenhausen, où l'on s'applique à ancrer chaque nouvelle itération dans son époque tout en préservant le dessin originel.

La tâche n'est pas moins délicate pour les ingénieurs. Invariablement, ceux-ci doivent dépasser les limites d'un 6 cylindres à plat et d'une architecture absurde pour maintenir l'avance de cette Porsche sur ses poursuivantes. Pas une mince affaire ! Et cette fois, ils ont eu recours à de copieux remaniements pour la faire encore progresser, lesquels échapperont aux profanes mais alerterons les initiés. 

Sans trahir ses proportions, la 991 s'est allongée de 5,6 cm, abaissée de 1 cm et a raccourci ses porte-à-faux (de 3,2 cm à l'avant et 1,2 cm à l'arrière) tout en élargissant son train avant de 5,2 cm (la voie arrière reste inchangée). Surtout, elle a étiré son empattement de quelque 10 cm (2,45 m). Un saut considérable puisque entre la première mouture de 1964 et la 996, qui marquait en 1998 le dernier bond en la matière, la progression, étalée sur 34 ans, s'était limitée à 14 cm.
Liens recommandés

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles essai_automobile