En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
 Les ventes des pastilles Crit’Air explosent
par Walid Bouarab
Il ne vous reste plus que quelques jours pour acheter la vôtre

Les ventes des pastilles Crit’Air explosent

Pour savoir si votre véhicule aura le droit de circuler lors des pics de pollution, la pastille Crit’Air est indispensable. Si vous n’avez pas encore la vôtre, d’autres se sont empressés de l’acquérir.

Le 16 janvier prochain, les pastilles Crit’Air qui classent les véhicules selon leur niveau de pollution (plus précisément selon leur date d’immatriculation) deviendront obligatoire à Paris, Grenoble et toutes les grandes villes où les pics de pollution sont fréquents. Une catégorisation qui interdira aux véhicules les plus anciens (les voitures d’avant 1997 n’ayant déjà plus accès à la capitale sauf les soirs et week-end) d’accéder à ces villes lorsque le niveau de la pollution atteint un seuil critique.  Idem pour les Zones à circulation restreinte lorsque celles-ci sont mises en place.

Lors de l’annonce de la mise en place de ce dispositif, l’effet n’a pas été retentissant. Encore facultatives jusque là, les vignettes Crit’Air devront donc être apposées dès 2017 sur vos pare-brise. Une échéance qui a amené à une explosion des ventes. Alors qu’elles ont été distribuées à quelques milliers d’exemplaire il y a encore un mois, le Ministère de l’Intérieur à enregistré un boom à presque un million d’exemplaires à la fin décembre.