En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Les automobilistes portugais n’échapperont plus aux contraventions
Credit Photo - autodeclics
par Florian Duchiron
Le Portugal entre dans la liste des pays à échanges transfrontaliers

Les automobilistes portugais n’échapperont plus aux contraventions

Les procédures administratives entres les pays européens ont longtemps compliqué le suivi des infractions commises par des chauffards étrangers qui ne recevaient pas les courriers contenant les contraventions. Aujourd’hui, l'échange transfrontalier qui se généralise petit à petit en Europe, permet aux forces de l'ordre locales de garantir le suivi le l'amende jusqu'au domicile du contrevenant étranger.

La République Tchèque, la Belgique, l'Espagne, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, l'Italie, le Luxembourg, l'Autriche, la Hongrie et la Slovaquie sont déjà concernés. Depuis le 1er décembre, le Portugal est venu s'ajouter à la liste, justifié par les 290 000 infractions routières commises par des véhicules à plaques portugaises. Plus globalement, 21% des infractions relevées sur notre pays concernent des véhicules immatriculés à l'étranger.

Attention, cette nouvelle directive s'applique dans les deux sens, les automobilistes français imprudents sur les routes du Portugal seront eux aussi poursuivis jusqu'en France. Notez enfin que la directive n'inclue pas pour le moment la perte de points sur le permis de conduire.

Notre sélection