En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Investir dans une place de parking, bonne ou mauvaise idée ?
Credit Photo - autodeclics
par Florian Duchiron
Quelques conseils avant d'acheter un emplacement

Investir dans une place de parking, bonne ou mauvaise idée ?

Vivastreet l'un des spécialiste de la petite annonce en ligne actuellement nous donne quelques conseils de bon sens avant d'investir dans l'achat puis la mise en location d'un espace de parking, privilège si convoité de nos jours au cœur de nos agglomérations saturées.

« Le nombre d’annonces pour l’achat de places de parking ou de garages est en progression constante sur Vivastreet. Ce phénomène souligne le fait que les Français souhaitent trouver des investissements alternatifs rentables et accessibles. En effet, il est moins risqué d’acheter une place de parking à 10 000 ou 15 000 euros qu’un appartement ou une maison. De plus, si vous faites face à un mauvais payeur, il est plus facile de faire enlever un véhicule que d’expulser un locataire. » commente Alexandre Dubois, Directeur Immobilier de Vivastreet.

Suite à ce constat, voici quelques conseils, du bon sens essentiellement, pour vous aider à investir plus sereinement dans un tel projet :

1. Rendez vous sur place : comme pour n’importe quel investissement, étudiez-le de vos propres yeux. Le soir par exemple permet de constater si la fréquentation du parking est bonne.

2. Observez bien l’emplacement : l’agencement, la taille de l'emplacement, sa hauteur de plafond, la présence d'éclairage ou de prise électrique personnelle, etc. Si l’emplacement est trop petit par exemple les gros ou larges gabarits (sous-entendu des propriétaires bien souvent aisés et ainsi plus fiables) ne pourront se garer sur votre emplacement.

3. Comparez avec les autres garages à proximité : le prix de vente et de location, la demande et la fréquentation de ces places.

4. Lisez les règlements de copropriété ainsi que les procès verbaux d’Assemblée générale : il est possible qu’on vous interdise de louer la place à une personne non résidente de la copropriété ou encore qu’on vous demande de participer aux charges d’entretien de l’immeuble.

5. Négociez le prix : comme lors de l’achat d’un bien immobilier et afin de profiter d’un taux de rentabilité intéressant il est essentiel de bien négocier sa place.