En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Une flopée d’aides à la conduite bientôt obligatoires ?
par Walid Bouarab
La Commission Européenne veut rendre les voitures plus sûres

Une flopée d’aides à la conduite bientôt obligatoires ?

Les nouvelles technologies pourraient bientôt être de série sur tous les véhicules. Un long projet qui nécessitera de nombreuses concertations avec les constructeurs.

Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer qu’on puisse acquérir un véhicule sans airbag, sans ESP ou même ceintures de sécurité. Et pour cause, les autorités ont rendu obligatoires ces équipements pour améliorer la sécurité des automobilistes. Dernier exemple : le détecteur de sous gonflage des pneus. Mais pour atteindre moins de 15000 morts par an en Europe d’ici 2020 (environ 26000 aujourd’hui), la commission européenne, via sa direction générale de l’industrie, propose d’analyser les possibilités quant à l’installation obligatoire de certains équipements.

 

 

Quid des coûts ?

Quid des coûts ?
Credit Photo - Audi

L’aide à la conduite qui sera le plus probablement obligatoire dans un futur proche, c’est l’aide au freinage d’urgence en ville. D’autant plus que cet équipement a tendance à se généraliser sur toutes les catégories de voitures. Mais ce n’est pas tout, l’aide au maintient en voie et le régulateur de vitesse adaptatif  sont eux aussi à l’étude. Bien évidemment, inclure d’office ces équipement dans toutes les voitures vendues a un coût considérable. Difficile pour les constructeurs d’imaginer un tel investissement, cette décision législatives ne pouvant être entièrement répercutée sur le prix de vente du véhicule. Les discussions seront longues.