En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Malus écologique 2018 : des hausses qui risquent de faire mal
Credit Photo - Renault
par Lucas Raheriarivony
Des montants souvent plus que doublés

Malus écologique 2018 : des hausses qui risquent de faire mal

Le durcissement annuel du malus écologique est reconduit pour 2018 avec un barème qui pénalisera les autos dès 120 g de CO2/km. Dans le même temps, le bonus pour les hybrides rechargeables disparaît tout simplement.

D'année en année, le malus écologique prend une place toujours plus significative dans le prix total d'une auto. Et pour un bon nombre de modèles très prisés, son montant va doubler en 2018 avec le nouveau barème tout juste dévoilé. Celui-ci prévoit de pénaliser les véhicules à partir de 120 g de CO2/km, contre 127 g/km en 2017, avec un malus initial de 50 euros. Le montant maximal passera quant à lui de 10 000 à 10 500 euros et touchera tous les véhicules rejetant 185 g/km ou plus (contre 191 g/km cette année). Entre ces deux extrêmes, le système de malus au gramme de CO2 par km près, introduit en 2017, se durcit lui aussi. Par exemple, un Dacia Dokker SCe de 100 ch sera pénalisé de 1 050 euros à partir de 2018, alors qu'il n'a que 473 euros de malus cette année. Pour un véhicule de 130 g/km, comme le Renault Scénic 1.2 TCe 130, le malus passe alors de 73 à 300 euros. Les véhicules rejetant 150 g/km, comme un Mazda CX-3 2.0 Skyactiv-G de 150 ch, seront quant à eux sujets à une pénalité de 2 300 euros contre 1 373 euros aujourd'hui.

Du côté du bonus écologique, les choses ont aussi changé. Ainsi, les hybrides rechargeables, encore bénéficiaires d'un bonus de 1 000 euros, ne seront plus récompensées l'an prochain. Les véhicules électriques resteront cependant sujets à un bonus de 6 000 euros.

La liste détaillées des malus écologiques est à découvrir ici.

TAGS : bonus ecologique, bonus malus, malus ecologique