En poursuivant votre navigation sur Autodeclics, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Mise en fourrière : la procédure en détail
Credit Photo - autodeclics
par Florian Duchiron
Quelles sont les différentes étapes d'une mise en fourrière de votre véhicule ?

Mise en fourrière : la procédure en détail

C'est toujours une angoisse que de voir son véhicule emporté à la fourrière, d'autant qu'il arrive souvent qu'il soit tellement compliqué de se garer dans nos grandes villes saturées qu'il n'y a parfois pas le choix que de prendre certains risques. Le meilleur moyen d’éviter les pires conséquences de cette procédure est d'en connaître les détails. On vous explique tout ça et vous constaterez qu'il y a plusieurs étapes pendant lesquelles il est encore possible de minimiser les frais, qui seront de toute façon inévitables...

ETAPE 1
Votre véhicule entre en infraction à l'instant où il est mal stationné (bloque ou ralenti la circulation, met en danger les autres usagers de la route, empêche l'intervention des véhicules d'urgence, etc...) ou s'il est stationné sur une même place payante depuis plus de 7 jours (on les appelle voitures ventouses).

ETAPE 2
Un agent assermenté (ASVP par exemple), constate l'infraction et un véhicule d’enlèvement est envoyé sur les lieux après validation à distance d'un officier de police judiciaire. Pendant l'extraction du véhicule, l'agent appose un autocollant d’enlèvement sur une vitre avec un état des lieux du véhicule (dégradations constatées, objets visibles à l’intérieur...). A cet instant, si 2 roues au minimum touchent encore le sol, il est encore possible d’interrompre la procédure en réglant les frais d'opération préalable à la mise en fourrière (une quinzaine d'euros). Agissez avec courtoisie, tenter l'intimidation peut vous mener à 3 mois de prison, 6 points retirés sur le permis et jusqu'à 3 750 euros d'amende !

ETAPE 3
Sans intervention de votre part, le véhicule est envoyé en préfourrière pendant 3 à 5 jours. Dans le cas d'une voiture ventouse, le véhicule est directement envoyé en fourrière.

ETAPE 4
Pour récupérer votre véhicule, même si c'est en préfourrière, vous devrez régler les frais d'enlèvement dont les tarifs varient en fonction de la ville. Paris est la plus onéreuse avec 150 euros de frais, 126 euros pour Marseille, Toulouse ou Lyon et 117,50 euros pour les autres ville du pays. Il faut ajouter les frais de gardiennage à hauteur de 29 euros/jour sur Paris, 10 euros/jour sur Marseille, Toulouse ou Lyon et 6,23 euros/jour pour les autres villes. Vous pouvez consulter la grille des tarifs officielle, selon votre type de véhicule ici. Ne pas oublier qu'en plus de ces frais de fourrière, viendront s'ajouter le prix de l'amende initiale liée au type de stationnement gênant qui vous est reproché.

ETAPE 5
Après le délai de 3 à 5 jours de préfourrière, votre véhicule est donc envoyé en fourrière. Au bout de 4 jours de gardiennage, votre véhicule est expertisé (61 euros à vos frais). Si ça valeur ne dépasse pas 765 euros, votre véhicule sera vendu au bout de 10 jours de gardiennage seulement ! Si sa valeur est supérieure 765 euros, le délai est allongé à 30 jours. Vous l'aurez compris, mieux vaut ne pas se garer n'importe où avant de partir en vacances ! Plus de détails sur cette procédure finale ici.

A lire aussi : tout savoir sur le nouveau contrôle technique