En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Occasion : comment éviter la fraude au paiement
Credit Photo - autodeclics
par La redaction
Sécuriser ses transactions via un tiers de confiance

Occasion : comment éviter la fraude au paiement

Les chèques en bois, cela n'arrive pas qu'aux autres. Au moment de vendre une voiture à un particulier, un maximum de précautions s'impose plus que jamais en matière de paiement.

Cela n'a pas traîné : quelques jours à peine après avoir publié votre annonce, votre voiture est repartie entre les mains d'un nouveau propriétaire. Tout s'est bien passé. Sympathique, arrangeant, votre acheteur n'a même pas négocié et vous a remis un joli chèque de banque du montant convenu. Bref, une bonne chose de faite. C'est en tout cas ce que vous croyiez jusqu'à ce que la somme disparaisse de votre compte, et que votre banque vous informe qu'il s'agissait d'un faux...

Un scénario cauchemar, mais improbable ? Pas si sûr. Le chèque (tous types confondus) reste le deuxième moyen de paiement le plus fraudé après la carte bancaire, alors qu'il n'est que le quatrième en termes de fréquence d'usage*. Sans tomber dans la paranoïa, il faut donc tenir compte de cette possibilité. Et garder à l'esprit que même une vérification préalable auprès de la banque émettrice ne garantit toujours pas une transaction régulière. 

Le risque d'un paiement sans provision est encore plus élevé avec un chèque courant ou un virement bancaire (lui-même potentiellement financé par un chèque en bois), ce qui exclut d'office ces deux options. Quant au liquide, si aucun plafond de montant n'est imposé pour une transaction entre particuliers, il ne s'avère ni pratique ni rassurant pour des sommes aussi considérables.

Une solution existe pour s'affranchir de tout ce stress : le chèque de banque digital conçu par Depopass, filiale du groupe Banque Populaire Caisse d'Epargne. Via une application, acheteur et vendeur ouvrent un compte chez ce tiers de confiance en fournissant une copie de leur carte d'identité, un justificatif de domicile et un RIB. Après contrôle, l'acheteur dépose les fonds sur son compte et reçoit alors un code, tandis que le vendeur est informé que le paiement est provisionné. Pour qu'il soit effectif, il suffira à l'acheteur de communiquer le code au vendeur lors de leur rendez-vous. 

En plus d'être totalement sécurisé, Depopass offre une flexibilité incomparable : non seulement il n'y a pas besoin de passer à la banque pendant les heures ouvrables, mais il est aussi possible de modifier le montant jusqu'au dernier moment en cas de négociation devant le véhicule. Difficile de faire plus simple, et plus sûr.  

*Banque de France, rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, 2016

Depopass