En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Vitres teintées illégales : sans appareil de mesure, pas de verbalisation !
Credit Photo - autodeclics
par Florian Duchiron
Un vice de procédure rend l'amende contestable

Vitres teintées illégales : sans appareil de mesure, pas de verbalisation !

L'Automobile Club des Avocats pointe une faille sérieuse dans la procédure menant à la verbalisation d'un automobiliste qui n'aurait pas fait retirer le teintage de ses vitres. Un appareil de mesure est en effet indispensable et il n'est jamais utilisé dans les faits.

La loi impose depuis le 1er janvier dernier qu'un teintage de vitre ne dépasse par 30% d'atténuation de la lumière. La plupart des teintages illégaux sont plus proches des 50% d'atténuation. Et pourtant, la différence est pratiquement imperceptible à l’œil nu, comme il l'a été prouvé déjà à deux reprises cette semaine par des spécialistes lors d'audiences. Dès lors, un appareil de mesure est indispensable pour mesurer un taux d'opacité, au même titre qu'un taux d’alcoolémie, de stupéfiant ou une vitesse excessive pour appliquer la loi avec objectivité. Il semble toutefois que les agents assermentés comptent bien sur l'ignorance des contrevenus pour obtenir gain de cause (135 euros et la perte de 3 points sur le permis de conduire). Pas moins de 250 000 PV ont en effet été dressés depuis l'entrée en vigueur de la loi !