En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Les airbags défectueux vont coûter un milliard de dollars à Takata
Credit Photo - Takata
par Lucas Raheriarivony
Takata plaide coupable

Les airbags défectueux vont coûter un milliard de dollars à Takata

Le scandale impliquant Takata et ses airbags non-conformes vient d’entrer dans une nouvelle étape : le manufacturier japonais a en effet plaidé coupable ce lundi aux Etats-Unis et devra à présent s’acquitter d’une amende d’un milliard de dollars.

Cette décision, approuvée par un tribunal du Michigan, fait suite à de nombreuses attaques judiciaires à l’encontre de Takata qui détient 20% du marché des airbags. En novembre 2015, le manufacturier, qui a floué ses utilisateurs en équipant ses airbags d’un agent gonfleur instable entre 2000 et 2015, avait en effet déjà été frappé d’une amende de 200 millions de dollars dont 130 millions avec sursis, pénalité qui fut suivie de l’annonce par Takata de plusieurs mesures visant à rétablir la sécurité de ses équipements. De plus, en décembre dernier, la justice américaine a décidé de poursuivre trois anciens cadres de Takata.

Les airbags défectueux de Takata présentaient un risque de déploiement inopiné, projetant des fragments sur le conducteur et/ou le passager avant. À travers le monde, 16 décès ont été reconnus comme étant liés à ce défaut majeur. L’amende d’un milliard de dollars servira quasi-intégralement à indemniser les familles des victimes, les automobilistes ainsi que les constructeurs lésés par Takata.

TAGS : accident, crash test, scandale