Rechercher
Automobile > ESSAI > Essais automobile seat > Essais automobile seat

Renault Megane RS vs Seat Léon Cupra R

Essai comparatif/ Renault Megane RS vs Seat Léon Cupra R : duel au sommet

Le 26/10/2004
Essai comparatif/ Renault Megane RS vs Seat Léon Cupra R : duel au sommet
Fiche technique : Seat
A l'heure où la répression routière se fait de plus en plus sévère, on remarque l'engouement accru pour la conduite sur circuit, qui permet de se faire plaisir dans de meilleures conditions : nous avons suivi le même exemple, en confrontant 2 berlines vitaminées, que sont la Renault Megane RS et la Seat Léon Cupra R.
Attributs esthétiques
Si vous trouvez les Renault Megane et Seat Léon trop discrètes dans leurs versions « de série », il en est tout autrement de ces déclinaisons sportives. Par quelques artifices bien connus, les designers des 2 camps ont généreusement modifié leur progéniture. Au menu, pneus de 18", ailes élargies, boucliers au ras du sol, sorties d’échappement évocatrices…le tout agrémenté d’une peinture tape à l’œil (rouge pour l’espagnole et orange pour la française). Loin d’être discrètes, les 2 concurrentes plaisent et ont chacune leurs adeptes. Match nul donc à ce chapitre !
Sport et confort
Bien qu’exclusives, ces versions n’omettent pas un certain confort, du fait qu’elles sont développées à partir de berlines traditionnelles. L’habitacle de la Renault est moins sombre que celui de la Seat et ses sièges favorisent les longs trajets. En revanche, dans une optique de conduite sur circuit, c’est cette fois-ci la Léon qui prend le dessus, avec d’excellents baquets Recaro, dont le maintien fait référence en virages. Du côté de l’habitabilité, on regrette que les passagers arrière manquent de place aux jambes et aux épaules, alors que le volume du coffre est dans les 2 cas restreint (250 dm³ pour la Megane et 270 dm³ pour la Léon). Elles se rattrapent par un équipement assez complet, comprenant la climatisation électronique, le cuir sur le volant et levier de vitesse (ainsi que sur une partie des sièges de la Renault), l’audio CD, l’ordinateur de bord et la carte main libre pour la Megane…Au final, avantage à la Seat pour l’ambiance sportive et la qualité des sièges et à Renault pour le confort et l’équipement.
4 cylindres Turbo
A ma gauche, le célèbre 1.8l à 20 soupapes de la Seat et à ma droite, un fringant 2.0l 16 soupapes Renault. Dans un cas comme dans l’autre, ces moteurs sont transcendés par l’appoint d’un turbocompresseur de gros calibre. Plus faible en cylindrée, le bloc de la Léon Cupra R affiche un très bon rendement, avec 225 ch et 280 Nm de couple à 2200 tr/min. Plus gros, le moteur de la Megane RS offre la même puissance, mais davantage de couple, avec 300 Nm à 3000 tr/min. Au démarrage, la Seat Léon émet une sonorité plus rauque et conforme à ce que l’on attend d’une voiture de cette trempe. La Renault Megane n’est pas mal non plus, mais sa mélodie est plus feutrée et moins agressive. Dans les tours, le 1.8l possède plus de caractère et s’avère plus plaisant à mener. Le 2.0l de la Renault est quant à lui plus progressif et onctueux, avec une transmission un peu trop longue. Les performances pures des 2 autos sont réellement très proches, avec un léger avantage à la Seat en vitesse de pointe (242 km/h contre 236 km/h), mais de meilleures accélérations pour la française (0-100 km/h en 6,5 s contre 6,9 s). A ce chapitre, c’est la Seat Léon Cupra R qui prend l’avantage.
D’excellentes tractions
L’espagnole repose sur un châssis vieillissant, mais largement modifié pour encaisser le surplus de puissance. Abaissée, reposant sur des voies élargies, elle peut compter sur des Pirelli Pzéro et des étriers Brembo. La française reçoit un train avant dérivé de la R21 de Superproduction, une barre anti-roulis de 20 mm, une suspension durcie, des étriers Brembo et des Continental SportContact 2. La confrontation sur circuit a mis en exergue la suprématie de la Megane RS. Plus accrocheuse et plus stable, elle s’inscrit parfaitement dans les virages et repousse les limites d’adhérence. La Léon Cupra R s’avère plus sous vireuse et surtout, motrice mal. En effet, la revêtement humide lors de nos essais a largement mis à contribution l’Esp. Le freinage est une des grandes qualités des 2 concurrentes, que ce soit en puissance ou en endurance. Enfin, si nous pouvons adresser un petit grief à l’encontre de la Megane RS, il sera destiné à l’assistance de direction, qui manque toujours de consistance. En matière de liaisons au sol, c’est donc la Renault Megane RS qui remporte le prix.
Bilan serré
Si la Seat Léon est vieillissante, elle prouve qu’elle a encore de beaux restes et tient tête à la moderne Renault Megane. Affichées à des tarifs proches (29950 € pour la Renault en 5 portes et 30470 € pour la Seat), ces 2 sportives contenteront leurs acheteurs. Une question de goût !

Julien Marcos
BONS PLANS
Commentaires

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles essai_automobile