En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Nouveax résultats EuroNcap

Sécurité, les nouveaux standards

Les résultats des derniers tests EuroNcap, publiés le 26 novembre, mettent en lumière les progrès réalisés par les constructeurs en matière de sécurité.

18 véhicules testés, 8 catégories et 4 lauréats pour les 5 étoiles. Du jamais vu, puisque jusque là, seule la Laguna II avait pu décrocher ce score. Ces résultats mettent en lumière les efforts consentis par les constructeurs pour faire progresser la sécurité passive, à savoir la préservation des occupants à l'intérieur de l'habitacle en cas de choc frontal et latéral. Les critères sont rigoureux et EuroNcap est un organisme indépendant.

La sécurité des piétons progresse également, bien que -et c'est un triste constat - un véhicule classé parmi les SUV ait réalisé une véritable contre-performance en la matière. Dans tous les cas, de nouveaux standards se sont dégagés : 5 étoiles devient la note d'excellence et 4 étoiles un "minimum". Les 3 étoiles décernées font alors piètre figure et sont donc affublées d'un "peut mieux faire".

Les bonnes élèves

Les berlines haut de gamme occupent le haut du classement, avec en tête la Renault Vel Satis et la Mercedes Classe E. Parmi les berlines familiales, la Saab-9-3 berline de Sport obtient elle aussi 5 étoiles, suivie par les Nissan Primera et la Subaru Legacy Outback avec 4 étoiles. Seule voiture testée à se contenter de trois étoiles dans la catégorie : la Chrysler PT Cruiser.

Bonnes surprises chez les petites familiales

La grande surprise est là : la Mégane II rafle la mise et après avoir été élue voiture de l'année 2003, la petite dernière de Renault s'adjuge 5 étoiles, une véritable première pour ce segment. Elle illustre la philosophie de Renault -la sécurité pour tous- d'autant qu'elle obtient également 2 étoiles pour ce qui concerne les chocs piétons, tout comme la Toyota Corolla, qui reste bien notée avec 4 étoiles.

Les petites se tiennent bien elles aussi, et la C3 de Citröen, la Seat Ibiza ainsi que la Ford Fiesta peuvent fièrement revendiquer 4 étoiles pour les occupants et 2 étoiles pour les chocs piétons. Tout comme le Vaneo Mercedes chez les petits monospaces et le Nissan X-Trail en catégorie petits SUV. Un peu moins bien pour les piétons (1 étoile), pour les Peugeot 807, Mercedes Class-M et Hyundai Santa Fe, qui obtiennent 4 étoiles par ailleurs.

Aïe

Deux SUV viennent ternir le tableau : avec leur trois étoiles, le Land Rover FreeLander et le Grand Vitara d Suzuki se placent en dessous de la moyenne de ce contingent. Ce dernier, le Suzuki, n'obtient rien du tout en matière de choc piéton... Les SUV ont décidément des progrès à faire dans ce domaine, où seul el X-Trail s'est montré bon élève.

La ceinture, ne l'oubliez pas

C'est principalement les progrès technologiques de cette bonne vieille ceinture de sécurité qui sont à l'origine des progrès de cette session. Les chocs frontaux représentent 80% des accidents et la ceinture, associée à l'airbag, reste la meilleure des assurances-vies... à condition de la boucler.

Le prétensionneur et le limiteur d'effort réduisent considérablement les pressions sur le thorax liées à la violence des chocs. Le sous-marinage (quand le corps glisse et se désolidarise du siège) est lui aussi quasiment supprimé. Ces résultats sont le fruit des études menées par les constructeurs automobiles et ces systèmes tendent à se démocratiser : une bonne nouvelle ! Renault, toujours en avance en la matière, en est même au double prétentionneur.

D'autres dispositifs naturellement concourent à améliorer la sécurité passive : citons, entre autres, l'emploi d'acier très résistants où à haute limite d'élasticité (comme chez Renault), les chemins de charge qui dévient l'énergie des impacts pour préserver l'habitacle, des améliorations concernant les éléments mécaniques susceptibles et de provoquer des blessures en cas d'intrusion (Saab a ainsi disposé des coussins de protection à hauteur des pieds et les pédales se rétractent en cas de choc). Les pistes d'améliorations sont multiples et pour peu qu'on veuille s'en donner la peine, la sécurité n'a pas fini de progresser.

Assurer à tous la sécurité maximum

C'est l'objectif de l'EuroNcap : la sécurité doit être optimale, quel que soit le véhicule et son prix d'achat, ce n'est pas une option ! Les résultats de ce onzième contingent prouvent que l'industrie automobile a entendu le message qui est avant tout celui des consommateurs. Mais des voitures plus sûres ne doivent pas nous faire oublier que la première des protections, c'est la prévention.