En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Lancer le diaporama+6
LANCER LE DIAPORAMA
par Arthur Matal
Des vieilles gloires toujours au catalogue

Des vieilles gloires toujours au catalogue

L'effet Dacia Logan a fait des émules chez certains constructeurs qui, faute de vrai low-cost à proposer à leur clientèle, laissent au catalogue d'anciennes versions de leurs best-sellers, à des prix revus à la baisse.

Des véhicules simples et fiables

Pour une certaine clientèle, l’image véhiculée par leur automobile n’est pas un critère décisif, au contraire du prix, de la fiabilité et du confort qui sont en revanche très importants à leurs yeux. C’est ainsi que la Logan, vendue 7 600 euros avec 5 vraies places et une garantie de 3 ans, a totalement répondu à leurs attentes. Un véritable succès commercial, qui n’a pour l’instant pas d’équivalent en France, mais qui a eu le mérite de réveiller certains constructeurs, désormais désireux de faire leur trou sur le marché des low-cost. Reste que faute de pouvoir proposer un modèle totalement nouveau et adapté, ces derniers n’ont aujourd’hui d’autre choix que de concéder d’énormes rabais sur des véhicules encore à leur catalogue, mais en fin de vie. On retrouve du coup, sur ce nouveau créneau, quatre constructeurs. En effet Fiat, Peugeot, Renault et Skoda disposent dans leurs gammes respectives de nombreux modèles éprouvés. Les trois premiers commercialisent des citadines et le dernier une familiale. Le constructeur Transalpin propose donc la Punto d’ancienne génération, en 3 et 5 portes, avec au choix deux motorisations, le 1.2 essence et le 1.3 MJT. Les prix s’échelonnent de 10 650 euros (promo à 8 990 euros jusqu’au 31 mars 2007) pour la version 3 portes essence, à 14 550 euros en configuration 5 portes diesel). Soit un avantage client d’environ 2 000 euros par rapport à la Grande Punto.

Les mamies font de la résistance

Chez le sochalien c’est la 206 qui fait des heures sup’. Elle aussi disponible avec deux moteurs (1.4 essence et 1.4 HDi), la petite lionne au comportement enjouée (200 kg de moins que la 207) continue de séduire les amateurs de berline compacte. Mais avec un avantage client qui se chiffre à seulement 600 euros en essence(11 800 euros pour la 206 1.4 Urban contre 12 400 euros pour la 207 de même finition), les acheteurs ont tout de même de quoi réfléchir ! Renault propose lui l’ancienne mouture de la Clio, dénommée Campus, disponible cette fois çi en quatre motorisations : trois essence (1.2 60 ch,1.2 16v 75 ch et 1.4 16v 100 ch) et un diesel (1.5 dCi 70 ch). Là aussi l’avantage client ne se chiffrant qu’à 500 euros. Mais pour ce modèle comme pour la Peugeot, vous pourrez tout de même espérez une remise d’au moins 10% contre environ 6% pour un modèle de dernière génération. Enfin le constructeur tchèque Skoda offre lui la possibilité d’opter pour la première version de l’Octavia, que ce soit en berline ou en break. Equipée du 1.9 TDI 100 ch, elle permet toujours d’avaler les kilomètres pour un coût de revient relativement faible. Quant à son prix, il faut comptez 16 190 euros pour la berline et 17 090 euros pour le break. A comparer aux 19 990 euros et 20 990 euros demandés pour l’Octavia 2 (1.9 TDI 105 Ambiente).
Albums Photos