En poursuivant votre navigation sur Mensup.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
par Julien Azoura
Berlines compactes : Laquelle choisir ?

Berlines compactes : laquelle choisir ?

Le segment des berlines compactes est l'un des plus porteurs et des plus disputés, voici un tour d'horyzon des forces en présence pour vous aider à y voir un peu plus clair.

Un outil de travail confortable et spacieux pour certain, une voiture familiale mêlant l’agrément de conduite à une large palette d’équipements pour d’autres, ou encore une sportive qui joue le compromis entre l’habitabilité, l’esthétique et la puissance, la berline compacte, c’est un peu la voiture « lambda » ni trop petite, ni trop grande et qui répond à presque toutes les exigences d’un automobiliste. Bien entendu, chaque constructeur s’est efforcé de rendre son modèle différent des autres. D’ailleurs, entre les chics, les premiers prix, les récentes et les anciennes, il est souvent difficile de s’y retrouver pour bien choisir. Nous vous proposons donc un tour d’horizon des forces en présence.
CITROEN C4 : l’avant-gardiste
La réputation de Citroën s’est faite sur ses innovations si bien en matière de design que d’équipement. Pour la C4 berline, l’originalité vient autant de son style moderne que de sa palette de technologies sécuritaires et de confort bien fournie. Sur la route, elle offre également un excellent agrément de conduite grâce nottament à la vigeur de ses blocs HDi, et un confort très soigné. Côté tarif, la berline compacte de Citroën s’affiche à partir de 16 700 euros avec la motorisation 1.4i 16V.
RENAULT Mégane II restylée : le poids des années
Après plus de 4 ans de bons et loyaux services, la Mégane II reste, après quelques retouches, une référence en matière de berline compacte. L’originalité de son style n’a plus autant d’effet qu’à ses débuts, mais elle reste parmi les moins conformistes de son segment. En outre son coût, si bien à l’achat qu’à l’entretien, est très convenable. Vendue à partir de 16 800 euros en version 5 portes en essence, la Renault Mégane reste un choix plutôt judicieux malgré le poids des années.
FORD Focus II : du dynamisme
La Ford Focus est une belle synthèse de qualité et d’efficacité, pour des tarifs similaires à ceux d’une Renault Mégane ou une d’une Citroën C4. La présentation est très correcte à l’intérieur avec une planche de bord claire et sobre, et un niveau de finition élevé. La Focus jouit d’un châssis dynamique et de bons moteurs, même sur les entrées de gamme. Première offre, la Focus 5 portes 1.4 essence en finition Trend s’échange contre 16 700 euros.
PEUGEOT 307 : toujours homogène
La berline compacte de la marque au lion est également un ténor de la catégorie. Sans conteste la doyenne du lot, elle a su se moderniser pour conserver sa place sur le marché. Cependant après 6 ans de commercialisation, la 308, sa remplaçante se fait attendre. La 307 restera-t-elle au catalogue après son arrivée ?
VOLKSWAGEN Golf V : valeur sûre
Plus efficace dynamiquement que sa devancière, la Golf V est pourtant restée abordable puisqu’à l’heure actuelle, à motorisation et équipement identiques, une Renault Mégane est aussi chère qu’une Golf, voir un peu plus. Pourtant, l’Allemande se place un cran en dessus en terme de qualité des matériaux, de finition et d’efficacité de ses motorisations diesel. Mais son confort ferme la dessert face à ses rivales. Disponible à partir de 15 990 euros en version 5 portes, la Golf reste une valeur sûre.
HONDA Civic : vaisseau spatial
La dernière génération de Civic coiffe la concurrence au poteau sur le plan de l’originalité et du design. Que l’on aime ou pas, cette berline compacte apporte du nouveau, si bien à l’extérieur avec son style innovant qu’à l’intérieur avec sa planche de bord futuriste. Niveau performances, les moteurs sont très plaisants, et les prestations dynamiques d’un haut niveau. Les premiers tarifs sont un peu plus élevés que la moyenne avec une entrée de gamme à 17 700 euros.
TOYOTA Auris : passe-partout
Nouvelle venue sur le marché, la Toyota Auris qui remplace la Corolla, devrait rapidement prendre ses marques. Si on peut dire qu’elle n’apporte rien de nouveau dans la catégorie, son homogénéité en fait dès aujourd’hui une offre attractive. Sa ligne, trop discrète pour certain, pourrait finalement devenir un atout pour ceux qui préfèrent une auto passe partout. Mais la nippone pêche par la qualité de ses matériaux et de son insonorisation. Reste ses tarifs, affichés à partir de 16 800 euros en version 5 portes, bien placés par rapport aux plus récentes de ses concurrentes.
FIAT Bravo : bellissima
Porté par le succès de sa Punto Grande, Fiat relance l’opération séduction avec cette nouvelle Bravo au look latin si charmeur. Elle enterre définitivement son ainée la Stilo grâce à son habitacle soigné, son équipement et ses motorisations modernes. Celles-ci s’avèrent parfois justes, surtout côté diesel. A l’inverse, on attend beaucoup des nouveaux blocs essence suralimentés qui ne devraient plus tarder. Les tarifs de la Bravo sont plutôt conciliants, avec un ticket d’entrée à 16 400 euros en version essence 90 ch.
KIA Ceed : tout pour plaire
7 ans de garantie ! C’est sans aucun doute le plus gros avantage de cette compacte. La Cee’d séduit également par sa qualité de finition, son insonorisation et ses aptitudes routières. Autre bonne surprise, ses tarifs. Comptez 16 000 euros pour une Cee’d d’entrée de gamme 1.4 essence. Un choix judicieux.
AUDI A3 : premium par excellence
Look soigné, intérieur stylé et motorisations de caractère, l’Audi A3 est la reine de son mini segment des compactes haut de gamme. Plus chère que la plupart de ses rivales, l’A3 remporte pourtant un franc succès dans l’hexagone. Ses prix débutent à 22 070 euros pour la version 3 portes en essence, et 23 890 euros en diesel 1.9 TDI.
VOLVO C30 : Séductrice
Sortie courant 2007, la petite dernière de la marque suédoise en impose et veut en découdre. Sportive en apparence, un peu moins dans la pratique, la C30 est néanmoins une belle réussite si bien sur le plan des motorisations que de la tenue de route. Quant au design, il reste son plus gros atout. Sobre et élégante à l’avant, dynamique et délurée à l’arrière, la C30 affiche une originalité qui fait pencher la balance en sa faveur. Débutant à 21 500 euros, elle se place en bonne position face aux Allemandes jusqu’ici sans réelle concurrence.