Rechercher
Automobile > Sport > Tourisme GT

GT Tour 2011

Plein Gaz : Zoom sur le GT Tour

Le 29/11/2011 par Camille Laffite
Credit Photo - DR
Plein Gaz : Zoom sur le GT Tour
GT Tour, c'est le nouveau nom de la Super Serie FFSA. Le but principal de ce remodelage est avant tout de redonner un coup de fouet à ce championnat avec un réel désir de créer un événement plus qu'une course. Découverte de notre championnat GT national.
Tout est né sous l’égide de la SRO - Stéphane Ratel Organisation. On peut même remonter jusqu'à 1994 alors que le BPR Global GT Series, coorganisé par Stéphane Ratel (déjà), mettait en place le premier championnat de voitures de tourisme. Celui-ci sera vite remplacé, dès 1996, par le FIA GT. Et pour la version nationale, SRO met en place le championnat FFSA GT dès 1997. Celui-ci reprend les mêmes catégories puisqu'il est organisé par le même promoteur : le GTS jusqu'en 2004 puis le GT1 jusqu'en 2010 et désormais le GT3.

Le GT Tour a pour ambition de redonner de la crédibilité à ce championnat en perte de vitesse et faire revenir le grand public avec de nombreuses animations durant tout le week-end. Et c'est l’équipe d'Oreca, menée par Hugues de Chaunac, qui a concoctée pour la première saison du GT Tour, un programme assez complet.
Un plateau de rêve
Un plateau de rêve
DR
Sur la piste, on retrouve un mix des plus belles GT, ces voitures de grand tourisme qui, si elles sont de véritables autos de compétition, n'en conservent pas moins les gènes du modèle de série. Les marques les plus prestigieuses sont engagées en GT Tour : Porsche, tenante du titre 2010 avec sa 911 GT3-R, fait face a une rude concurrence. Concurrence très germanique avec les Audi R8 LMS mais aussi les nouvelles Mercedes SLS AMG. Les belles italiennes sont aussi de la partie avec des firmes mythiques telles Ferrari avec la F458 et Lamborghini avec la Gallardo. Sans oublier les américaines avec Corvette et sa Z06 ou Dodge et la Viper. Bref que de la belle mécanique où chacun trouvera son bonheur.

Quant au plateau, il mixe pilotes de légende, diversité et sportivité. On a d'ailleurs pu voir de belles batailles au cours des 7 étapes du GT Tour. A chacune d' entre elle nous retrouvons un pilote expérimenté associé à un gentleman driver, lui même expérimenté. Précisons que le championnat est ouvert aux étrangers...
L'ouverture de la saison se fait à Ledenon début avril et se termine au Castellet fin septembre. Entre les deux, on retrouve les circuits de Nogaro, Dijon, Val de vienne, Magny Cours et Albi.

Si deux courses sont toujours au programme, celle du samedi est typée endurance (75 minutes) avec 2 arrêts obligatoires. La course du dimanche est un sprint (45 minutes). Mais avant cela il faut passer par les qualifications, un évènement à part entière qui se déroule en 2 phases, les dix meilleurs s'affrontant lors d' une séance finale. C'est ici (avec le format de course "endurance" du samedi) l'une des nouveautés du GT Tour. L'attribution des points n'est pas tout à fait la même pour les 2 courses : la course endurance est légèrement privilégiée (25 points au 1er, puis 20, 15, 12, 10, 8, 5 et 2) par rapport au sprint (18 points au 1er, puis 15, 12, 9, 7, 5, 3 et 1).
Un vrai week-end de fête
Un vrai week-end de fête
DR
En parallèle, le GT Tour accueille d'autres disciplines : le championnat de France F4, qui marque le retour sur notre territoire d'un championnat monoplace, la Carrera Cup avec ses 911, la Super Copa Seat Leon, la Clio Cup et les Mitjet Series.
Les spectateurs ont de quoi apprécier un vrai show lors de ces weekends de course ! C'est l'objectif affiché par la FFSA et Oreca que de faire revenir le public sur les circuits.
Chaque étape de la saison se soit d'être une fête ! De multiples animations sont organisées, châteaux gonflables, baptêmes, musique, accès à la « pit lane », concours et autres goodies distribués gratuitement etc... Il faut susciter un réel engouement populaire!
Et pour suivre plus facilement ces rendez-vous à distance, les téléspectateurs peuvent suivre en direct via le site officiel le streaming des courses et ce sans même parler des différentes émissions TV dédiées au GT tour.

La saison 2011 s'est achevée avec le titre pour le duo Beltoise/Pasquali en catégorie GT et par la consécration de Barthez/Duqueine en Gentleman Trophy.
2012 prévoit encore quelques ajustements d'organisation et de règlement de la part d'Oreca ainsi que l'arrivée de propulsions électrique ou encore le retour de la Formule Renault en France... Ça promet !
BONS PLANS
Commentaires

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles sport_auto