Stage de pilotage
CONSEIL
JURIDIQUE
Cote auto
Mondial de l'auto
Rechercher
Automobile > Sport > Tourisme GT

FIA Institute Young Driver Excellence Academy 2011

Plein Gaz : Zoom sur la FIA Institute Young Driver Excellence Academy 2011

Le 19/12/2011 par Camille Laffite
Plein Gaz : Zoom sur la FIA Institute Young Driver Excellence Academy 2011
Aujourd'hui place à la jeunesse et aux espoirs du sport automobile mondial avec la FIA Institute Young Driver Excellence Academy.
Comment devient-on un pilote professionnel ? Quelles aptitudes un jeune pilote doit il avoir ? La FIA Academy a sélectionné 18 jeunes talents très prometteurs à travers le monde afin de les tester et de développer leur potentiel. Le tout est encadré par des pilotes expérimentés comme Alexander Wurz et Robert Reid.
On avait suivi l'édition 2011, soit la toute première... On revient avec la suite, la deuxième, qui semble tout aussi difficile pour les pilotes candidats qui se sont pourtant renseignés sur ce qui est attendu d'eux...la lutte pour rentrer dans les 18 sélectionnés aura été tout aussi éprouvante que lors de l'édition précédente.

Rappelons que cette initiative émane d'une volonté de la FIA de "fabriquer" des champions de sport automobile tout en leur inculquant les règles de la sécurité, valeur montante- et on ne peut qu'approuver- dans le monde automobile.

Afin d'accéder à ce programme une première sélection est faite par les fédérations et sportives qui sont sollicitées afin de proposer de jeunes pilotes de rallye ou circuits de leur pays ou région. C'est ainsi que 28 jeunes talents sont sélectionnés pour participer aux tests de la FIA Academy durant 4 jours à Melk en Autriche.
Originaires des 4 coins du monde, ces pilotes déjà chevronnés dans leur discipline ( champion de kart par exemple) viennent de Nouvelle Zélande, d'Afrique du sud, d' Europe ou des USA. La moyenne d'âge est de 20 ans et chacun devra se mesurer aux autres dans des ateliers divers et variés face à un jury sévère mais expert dans son domaine.
Un travail d'équipe
Un travail d'équipe
Chaque candidat est mis a l'épreuve et scrupuleusement analysé par un jury de choc : Alexander Wurz, ancien pilote de Formule1 et Robert Reid, ancien co-pilote du regretté champion du monde, Richard Burns. C'est sans parler de l'encadrement technique avec les fondateurs du TTI (Test and Training International) où de l'ESP (Elite Sport Performance) représentés par messieurs Turner ou Cameron, qui auront aussi leur mot à dire.

Les objectifs sont clairs et ils ne se lassent pas de le répéter : "nous voulons aider à fabriquer de futurs champions". Mais alors quelles sont les qualités requises exactement ? On a posé la question à Alexander Wurz :
"Pour être sélectionné à la FIA Academy, qu'est ce qu'il vous faut ? Je pense qu'il faut clairement du talent ! Mais aussi être prometteur pour le futur. On regarde aussi comment vous communiquez, votre facilité d'expression avec les médias, le niveau physique et surtout le talent de pilotage. Nous avons plusieurs tâches que chacun doit accomplir, des tests...il faut être motivé, talentueux et désireux d'atteindre le top niveau..."

C'est dit. Tout est donc mis en place pour cibler les meilleurs. La rapidité sur la piste n'est pas l'unique critère de sélection : fitness, travail en groupe, psychologie et media training.
Chaque candidat est analysé, testé et critiqué... des mises en situation par des jeux où ils sont profilés; des séances d'expression face a des journalistes etc.

"Il faut être physiquement très fort pour conduire une mais aussi pour être endurant et supporter l'effort long sur un rallye. On teste en plus leur entraînement aérobic afin d'être sur que leur corps est apte à endurer les effets violents du début à la fin d'un événement, d'un week end de course." nous explique James Wozencroft, coach de l'académie.

Brian Cameron, l'autre coach au service des élèves met l'accent sur l'esprit d'équipe :
"Le travail d'équipe est important en sport automobile car c'est une équipe qui vous met sur le podium, qui vous permet de rouler et de remporter un championnat."
Un métier plus complexe que prévu
Un métier plus complexe que prévu
Les ateliers consacrés a la conduite mélangent agilité, technique et vitesse. Après leur avoir appris à collaborer, à travailler ensemble, ils sont ensuite les uns contre les autres. La compétition est installée...
C'est chacun pour soi. Après quelques exercices de piste avec, par exemple, des roulettes montées à l'arrière d'une auto pour provoquer le dérapage, on teste l'accélération, le freinage, la maniabilité sur piste sèche et mouillée. Chacun se défend comme il peut et malgré quelques têtes à queues, le niveau est très élevé...

Au final il faut en choisir 18 mais pour Robert Reid, le performance manager avec Alexander Wurz, chacun sort gagnant de cette expérience.
"Tous apprennent beaucoup de cette sélection, alors qu'ils fassent partie de l'Academy ou non à la fin de la sélection, personne ne sera perdant"

Brendan Reeves, un élève venu d'Autriche, semblent avoir pris conscience du métier de pilote au cours de ces 4 journées test... "On vient juste de terminer tous les tests et vous voyez je suis assez essoufflé ! On nous a vraiment tout fait, étirements de la nuque, du dos, endurance; en fait un peu tout ce qui touche la course et le rallye !"

Il y avait des féminines aussi lors de ces sélections dont Andrea Bates, qui s'en est particulièrement bien sortie :
"J'espère apprendre beaucoup; on a déjà vu beaucoup de choses lors de cette 1ere journée avec tous les exercices qu'on a fait; je suis impatiente de découvrir tous les aspects du parfait pilote, pas seulement en terme de pilotage mais aussi tous les atouts qu'il faut maîtriser en terme de communication et autre. Je suis ravie de pouvoir transmettre tout ce que j'ai appris et d'aider tous ceux qui veulent réussir."

"Beaucoup d'émotion , c'était dur, je suis soulagée et fière d'avoir tenu bon pendant ces 4 journées. Je me sens privilégiée, c'est un groupe de gens très talentueux et c'est super de pouvoir bénéficier de tous les conseils avisées des personnes qui nous entourent et qui nous enseignent: je suis très très excitée pour la suite!"
Pilote mais pas seulement
Pilote mais pas seulement
Et alors justement cette suite, en quoi va t 'elle consister?
Le programme pour 2012 est bien entendu déjà en place et les "cours" commencent dès décembre à Édimbourg :
"Le groupe qu'on a sélectionné va se retrouver à Édimbourg dès à présent, à l'université, où on fait beaucoup d'ateliers pour tester le physique, le mental, le fitness." nous précise Alexander Wurz, "Ensuite un deuxième atelier se tiendra à Chamonix, en janvier. Ce sera plus un travail d'équipe, des exercices assez difficiles où l'on poussera les limites de chacun. Pour finir, ça sera les ateliers de pilotages avec toute la sécurité qui va autour. Ça nous prendra bien une année entière !"

Il y avait plus de 26 nations représentées pour cette édition et l'ambition de l'Academy d'aider au développement de talents partout dans le monde semble attirer de plus en plus de monde !

L'objectif de propulser de futurs champions est double : qu'il soient plus compétitifs mais aussi qu’ils soient, dans leurs pays respectifs, des ambassadeurs de la sécurité dans ce sport dans les années à venir.
De belles ambitions qu'il faudra encourager.
BONS PLANS
Commentaires

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles sport_auto