Stage de pilotage
CONSEIL
JURIDIQUE
Cote auto
Mondial de l'auto
Rechercher
Automobile > ESSAI > Essais automobile volkswagen > Essais automobile volkswagen tiguan > Essais automobile tiguan 2.0 tdi 140 fap bluemotion technology carat 4motion dsg7

Essai Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 DSG 7 Carat

Essai Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 DSG 7 Carat : Le Caméléon

Le 04/10/2011 par Vincent Gonin
Credit Photo - Autodéclics/VG
Essai Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 140 DSG 7 Carat : Le Caméléon
Fiche technique : Volkswagen Tiguan
Leader du segment des SUV en Europe, le VW Tiguan, arrivé à mi-carrière, aiguise ses traits et revoit ses motorisations pour renforcer son homogénéité. Suffisant pour garder la main sur un segment très concurrentiel ?
Le Volkswagen Tiguan, qui sillonne nos routes depuis bientôt 4 ans, a su jouer des coudes pour se tailler la part du lion sur le marché européen encombré par les Rav 4, Qashqai ou Kuga. S’il fait désormais partie du paysage, le baroudeur de Wolfsburg voit aujourd’hui ses traits évoluer pour renforcer sa parenté avec le reste de la gamme. Calandre affinée, minces barrettes chromées et projecteurs acérés à fond noir : le nouveau venu arbore le regard déterminé de ses cousines de gamme.

Perché sur ses jantes Philadephia 17 pouces, notre exécution Carat a fière allure dans sa livrée brun graciosa, soulignée de discrets élargisseurs. La poupe évolue imperceptiblement, arborant désormais des feux à LED au dessin inspiré du grand frère Touareg.

Plus dynamique, plus mature, et encore plus conventionnel, le crossover, qui conserve inchangée sa silhouette robuste et familière, ne décrochera donc toujours pas le prix de l’originalité. Ce n’est pas là sa vocation : propre, net, rassurant, l’allemand séduisait déjà par sa polyvalence et sa capacité à s’accommoder d’une utilisation urbaine, routière ou champêtre. L'évolution esthétique s’accompagne ici d’un sérieux dépoussiérage de l’équipement et des motorisations.
Monospace refoulé ?
Monospace refoulé ?
Autodéclics/VG
Avec son capot bien marqué, ses ailes renflées et sa garde au sol généreuse, le tout-chemin de Wolfsburg présente une physionomie conventionnelle mais sympathique, à mille lieues des monospaces aux traits souvent insipides. N’en déplaise à ces derniers, ce crapahuteur, qui calque son mobilier intérieur sur sa sœur Golf Plus, constitue pourtant une alternative crédible à ces engins aux proportions ingrates.

Sans offrir l’espace d’un Touran, l’engin se révèle assez spacieux pour accueillir 5 adultes dans des conditions de confort honorables, en conservant la position de conduite rehaussée propre aux monospaces ainsi qu'une soute à bagage plutôt généreuse de 470 litres. Laquelle dépasse 1 500 litres banquette rabattue.

Assez conventionnel dans son traitement, le cockpit reprend la console laquée de la Golf Plus, sa profusion d’aérateurs ronds et l’environnement un tantinet générique et impersonnel qui caractérise les habitacles du groupe VW. Logiquement, le conducteur prend donc rapidement ses marques au sein de cet ensemble ergonomique, fini avec soin mais sans luxe particulier. Opportunément gratifié d’un traitement biton, d’un pavillon vitré panoramique et d’une sellerie en cuir grège dans sa finition Carat, notre exemplaire haut de gamme gagne ainsi en chaleur et en luminosité.
Placidité revendiquée
Placidité revendiquée
Autodéclics/VG
Silencieux et plaisant à mener, ce SUV pimpant affiche un comportement assez proche de celui d’une berline, et une grande douceur de conduite. Aux antipodes des rustiques tout-terrains d’antan, l'engin présente il est vrai des options techniques fort civiles. Solidement posé sur des jambes MacPherson avec triangle de suspension inférieur et des suspensions arrière à quatre bras et ressorts hélicoïdaux, le Tiguan rassure par son comportement équilibré, bien servi par une direction douce et précise, presque sur assistée.

Plus placide qu’incisif, l’engin affiche pourtant rapidement ses limites mené à rythme soutenu sur les sinueuses départementales corses. Les débattements de suspension généreux et la souplesse de l’amortissement, indispensables pour afficher quelques velléités hors bitume, ne font naturellement pas bon ménage avec une conduite musclée. Toujours stable et équilibré, et bien servi par l’efficace transmission intégrale 4MOTION, la voiture pardonne néanmoins les excès d’optimisme et s’illustre par son compromis très rassurant.

Si la voiture peut accueillir les derniers blocs TSI de 122, 160, et 210 chevaux, l’essentiel des volumes sera logiquement assuré par le trio de TDI de 110, 140 et 170 chevaux. Bien plus silencieux et feutrés depuis la substitution d’une rampe commune aux vieux injecteurs-pompe, ces blocs bénéficient d’une légère remise à niveau à l’occasion du lifting. S’il se contente de 5,3 l/100 km en version 2 roues motrices, le 2.0 TDI 140 chevaux de notre modèle d’essai avoue 5,8 l/100 km en cycle normalisé avec notre transmission intégrale 4MOTION, et 6 l/100 km lorsqu’il est associé avec la boite DSG de notre exemplaire d’essai. Un bilan plus proche des 7 litres en pratique, mais qui demeure très raisonnable compte-tenu des prestations honorables de l’engin, qui doit faire face à une masse élevée (quelques 1,7 tonnes à vide).
La grenouille et le bœuf ?
La grenouille et le bœuf ?
Autodéclics/VG
Plaisant et polyvalent en diable, le SUV de VW n’avoue aucune faiblesse majeure. Tenue de route saine, habitacle sobre mais bien fini et lumineux dans cette exécution Carat, aptitudes tout-chemin honorables, ce couteau suisse s’accommode avec talent d’utilisation assez diverses. Plus statutaire depuis son lifting qui renforce sa parenté avec le grand frère Touareg, le petit SUV s’autorise en contrepartie des tarifs élitistes : notre modèle d’essai, certes bien équipé et pourvu d’une transmission intégrale associée à la boîte DSG, s’affiche ainsi à la bagatelle de 38 270 euros. Une paille ! En entrée de gamme essence, le crapahuteur germanique se cantonne in extremis sous la barre des 25 000 euros.
BONS PLANS
Commentaires

X
Pour une expérience optimale, désactivez AdBlock.
adblocktest
ad articles essai_automobile